Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

 

 

https://www.pinterest.com/

 

"Les langues expriment ce que nous sommes, elles structurent nos pensées et nos identités. Il ne peut y avoir de dialogue authentique, ni de coopération internationale efficace, sans le respect de la diversité linguistique, qui ouvre à la compréhension véritable de chaque culture."

 

Irina Bokova, message JLM2017

 

On célèbre le 21 février la Journée Internationale de la Langue Maternelle

 

La Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année depuis février 2000 afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme.

 

 

 

Journée Internationale de la Langue Maternelle

http://www.unesco.org/

 

Savoir +

 

En 1999, le 21 février a été déclaré Journée Internationale de la Langue Maternelle par l’UNESCO.

 

La date du 21 février a été choisie en hommage aux étudiants tués par la police à Dacca (aujourd'hui la capitale du Bangladesh) alors qu'ils manifestaient pour que leur langue maternelle, le bengali, soit déclarée deuxième langue nationale du Pakistan de l'époque.

 

La Journée internationale de la langue maternelle est célébrée chaque année depuis février 2000 afin de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme. 

 

Thème 2017:

 

"Vers des avenirs durables grâce à l'éducation multilingue".

 

journée-langue-matern.jpg

 

Journée de la langue maternelle

infographie UNESCO

http://lefildubilingue.org/

 

"Pour favoriser le développement durable, les apprenants doivent avoir accès à l'éducation dans leur langue maternelle et dans d'autres langues. C'est grâce à la maîtrise de sa première langue ou langue maternelle que les compétences de base en lecture, écriture et calcul peuvent être acquises."

 

 

https://a4traduction.com/

 

Les langues locales, en particulier les langues des minorités et des peuples autochtones, transmettent la culture, les valeurs et le savoir traditionnel, jouant ainsi un rôle important dans la promotion d'avenirs durables.

 

L'UNESCO soutient l’enseignement en langue maternelle et l'éducation multilingue par le biais de la Journée internationale de la langue maternelle (JILM). L'objectif général de la Journée est de contribuer à la promotion de l'éducation à la citoyenneté mondiale.

 

 

 

crédits: Getty Images

 

Activités:

 

  • Faire une recherche sur des langues régionales françaises;
  • Si vous habitez une région où l'on parle une langue régionale, demandez à vos professeurs d'en parler et s'exprimer dans la salle de classe;
  • Suivre sur Twitter le hashtag #IMLD2017 des langues étrangères étudiées à l'école: anglais, portugais, espagnol, allemand, langues régionales;
  • Suivre sur Twitter le hashtag #JILM2017 et ajouter des tweets de plusieurs étudiants, à propos du thème 2017 : multilinguisme;
  • Envoyer des tweets en langue maternelle - français langue maternelle, français seconde langue - en ajoutant le hashtag #JILM2017;
  • Ajouter la traduction du tweet, cette fois-ci en langue régionale française.

 

Ressources:

 

 

"Plus nous saurons valoriser les langues, plus nous aurons d’outils pour construire un avenir de dignité pour tous."

 

Irina Bokova, message JLM2017

 

Bonne Journée Internationale de la Langue Maternelle !

 

La Professeure GSouto

 

lundi, le 20 février 2017

 

Licença Creative Commons

 

 

toleranceday2016.jpg

 

 

Journée Internationale pour la Tolérance

crédits: Unesco

http://www.unesco.org/

 

"La non-violence n'est pas un vêtement que l'on peut revêtir et enlever à notre guise. Elle se trouve dans le cœur et doit être une pièce inséparable de notre être"

Mahatma Gandhi

 

Chaque année le 16 novembre, la communauté internationale célèbre la Journée internationale de la tolérance avec des activités qui s'adressent à la fois aux établissements d'enseignement et au grand public.

 

La tolérance est la reconnaissance des droits universels de la personne humaine et des libertés fondamentales d'autrui. Les peuples se caractérisent naturellement par leur diversité ; seule la tolérance peut assurer la survie de communautés mixtes dans chaque région du globe.

 

 

toleranceday2016d.png

 

 

Savoir +

 

L’Assemblée générale a instauré cette journée par sa résolution 51/95 du 12 décembre 1996, faisant suite à l'Année 1995 pour la tolérance proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies à l'initiative de la Déclaration de principes sur la tolérance de l’UNESCO adoptée en 1995.

 

"L’Organisation des Nations Unies est résolue à renforcer la tolérance en encourageant la compréhension mutuelle entre les cultures et les peuples. Cet impératif est au cœur de la Charte des Nations Unies ainsi que de la Déclaration universelle des droits de l’homme et est plus importante que jamais dans cette ère d'extrémisme violent et de radicalisme caractérisé par un mépris fondamental de la vie humaine."

 

 

 

crédits: Unesco

http://fr.unesco.org/

 

Aller + loin:

 

"La tolérance est une idée parfois menacée, souvent minoritaire. Dans trop de pays dans le monde aujourd’hui, je constate la montée des logiques du repli et du rejet. Je constate l’instrumentalisation des crises migratoires, de la situation tragique des réfugiés ou des conflits armés, que l’on exploite pour attiser la haine de l’autre, stigmatiser les minorités et légitimer les discriminations. J’entends la montée de discours racistes et des stéréotypes sur les religions ou les cultures, où l’on explique que les peuples différents ne peuvent pas vivre ensemble et que le monde irait mieux si nous retournions aux temps anciens où les « cultures pures » vivaient entre soi, protégées des influences extérieures, dans un passé mythifié qui n’a jamais existé."

 

Irina Bokova, message 2016

 

L'éducation transforme les vies et elle est au cœur de la mission de l’UNESCO qui est de bâtir la paix, éradiquer la pauvreté et promouvoir le développement durable.

 

L'UNESCO considère que l'éducation est un droit humain pour tous, tout au long de la vie, et que l'accès à l’éducation va de pair avec la qualité.

 

 

 

Journée Internationale de la Tolérance

http://www.lemag.ma/

 

Activités:

 

  • Demander aux élèves de s'exprimer sur les droits de l'homme, surtout ceux qui concerne le racisme, la xénofobie;
  • Orienter sur les sujets racisme-xénofobie et discrimination (harcèlement dans les collèges, lycées, harcèlement en ligne);
  • Promouvoir des activités dans les collèges, lycées pour la Semaine de la Tolérance: expositions, vidéos, dans la bibliothèque scolaire. Inviter les parents, enseignants, étudiants;
  • Créer dans la classe un "Manifeste de la Tolérance" à distribuer dans le collège/ lycée, et faire publier sur le site scolaire, ou réseaux sociaux Facebook, Instagram, Google +
  • Écrire des tweets à faire publier sur Twitter à propos de la Tolérance.

 

Nous savons que les enseignants et les étudiants font très attention à toutes ces valeurs et participent avec enthousiasme à ces célébrations, en parlant dans les cours et en développant des activités pédagogiques, de façon à préparer les jeunes pour la Citoyenneté mondiale.

 

La Professeure GSouto

 

mercredi, le 16 novembre 2016

 

Licença Creative Commons

 

 

 

refugies1.jpg

  

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://i.dailymail.co.uk/i/

 

«Notre action à l’égard des réfugiés doit reposer sur nos valeurs communes de partage des responsabilités et de non-discrimination, ainsi que sur les droits de l’homme et le droit international des réfugiés, notamment le principe de non-refoulement.»

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

 

Savoir +

 

La Journée mondiale des réfugiés est célébrée chaque année le 20 juin, suite à l'adoption de la résolution 55/76 de l'Assemblée générale de l'ONU, le 4 décembre 2000. Le 20 juin coïncide avec l'adoption de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.

 

Lors de la Journée mondiale des réfugiés, qui se déroule chaque année le 20 juin, le HCR célèbre la force, le courage et la persévérance de millions de réfugiés.

 

Cette année, la Journée mondiale du réfugié sera également l’occasion pour le grand public de montrer son soutien aux familles déracinées.

 

 

 

crédits: HCR/ Younghee Lee

http://www.unhcr.org/

 

Les guerres et la persécution ont généré un nombre de personnes déracinées sans précédent et jamais encore enregistré, selon un tout dernier Rapport statistique publié aujourd’hui par le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

 

Selon ce rapport intitulé Tendances mondiales, quelque 24 personnes en moyenne ont été forcées de fuir chaque minute en 2015, soit quatre fois plus que dix ans plus tôt quand six personnes fuyaient toutes les 60 secondes.

 

«Un nombre terrifiant de réfugiés et de migrants décèdent en mer chaque année ; à terre, les personnes fuyant la guerre ne peuvent poursuivre leur voyage car les frontières sont fermées. »

Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

 

 

 

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://www.unhcr.org/

 

"Dans la dévastation des conflits et du déplacement forcé, c’est l’éducation qui porte le rôle de donner de l’espoir aux enfants et jeunes réfugiés afin d’envisager et construire un avenir plus sûr et stable."

Antonio Guterres, ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés.

 

L’éducation pour les enfants et les jeunes réfugiés représente un pilier fondamental du mandat de la protection internationale du HCR.

 

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés est en train de répondre actuellement à la plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre Mondiale.

 

La moitié de toute la population de réfugiés est composée par des enfants de moins de 18 ans. Le besoin d’une éducation pour ces enfants, ainsi que pour des enfants et jeunes apatrides, n’a jamais été aussi urgent.

 

 

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://i.dailymail.co.uk/

 

Seulement la moitié de toute la population d’enfants réfugiés est inscrite à l’école primaire, et un sur quatre est estimé de poursuivre des études au niveau secondaire. Seulement un pour cent de jeunes réfugiés a accès à l’éducation tertiaire.

 

"Selon des estimations, seulement 50% des enfants réfugiés fréquentent l'école primaire, et 25% dans le secondaire. Les filles sont les plus susceptibles d'être exclues, ce qui renforce leur marginalisation et leur vulnérabilité. Les enfants et les adolescents réfugiés sont cinq fois plus susceptibles de ne pas être scolarisés que leurs pairs non-réfugiés."

Irina Bokova, Directeur-général de l'UNESCO

 

 

 

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://i.dailymail.co.uk/i/

 

Ces enfants et ces jeunes ont été déplacés principalement à cause du conflit. Ils ont vécu des expériences navrantes, la séparation et la perte. L’an dernier, le monde a témoigné quasi tous les jours du déploiement massif et tragique de de la migration massive."

 

Plus de 60 stars de cinéma, de la télévision et de la musique se sont joints à des réfugiés, à des chefs religieux et au HCR pour soutenir une pétition appelant les gouvernements à agir au bénéfice des personnes déracinées à travers le monde.

 

 

 

 

En signant la pétition #Aveclesréfugiés, les populations du monde entier peuvent appeler les gouvernements à travailler conjointement et contribuer équitablement pour venir en aide aux réfugiés.

 

La pétition #Aveclesréfugiés sera remise au Siège de l'ONU avant l’Assemblée générale des Nations Unies le 19 septembre 2016. La pétition demande aux gouvernements d'assurer que :

  • chaque enfant réfugié soit scolarisé;
  • chaque famille réfugiée puisse vivre en lieu sûr;
  • chaque réfugié puisse travailler ou acquérir de nouvelles compétences afin de contribuer à sa communauté.

 

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a organisé la 9e édition de son concours, en partenariat avec Le Monde, qui portait cette année sur le thème:

«Des nouveaux voisins : regards croisés sur l’accueil des réfugiés».

 

 

 

Du coin de la rue de Neustadt aux salles d’enseignements de l’Université, des autocollants

«Refugees Welcome»

crédits: Sophie Hériaud

http://s2.lemde.fr/

 

Il récompensait un article écrit par un ou une étudiante en journalisme en fin d’études. Le jury a décerné le prix 2016 à Sophie Heriaud, étudiante à l’IUT de journalisme de Lannion (Côtes-d’Armor), pour un reportage sur la cohabitation entre Allemands et réfugiés, à Brême.

 

Il a cependant souhaité également distinguer Constance Léon, étudiante au CELSA (Paris).

 

Activités:

 

L'année scolaire est finie sauf pour les élèves du brevet (collège) et du bac (lycée). Le sujet des réfugiés en France et en Europe fera peut-être part d'une épreuve de philo ou histoire-géo.

 

  • A lire  l’article, consacré à des cours de Français langue étrangère organisés par des étudiants parisiens.

  • A lire le livre Eux, c'est nous que j'ai publié le 10 décembre, journée des droits de l'homme. Un livre solidaire pour les réfugiés en Europe. Ce livre a été lancée le 8 octobre 2015 lors de la conférence de presse du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis.

 

La Professeure GSouto

 

le 20 juin 2016

 

Licença Creative Commons

 

Attaques-a-Paris-le-petit-nicolas.jpg

 

Paris

Le Petit Nicolas

https://www.facebook.com/Lepetitnicolas/

 

"Vous voulez la paix : créez l'amour."

 

Victor Hugo

 

Abasourdis devant la terreur au Bataclan*, les yeux humides, les passants présents aux abords des lieux des attentats de vendredi soir à Paris peinent samedi matin, "choqués", à réaliser la violence de les attaques sans précédent.

 

"Je ne comprends pas", dit Peggy, les yeux rouges, "très choquée". "C'est un endroit où les jeunes viennent faire la fête". 

 

Après #JeSuisCharlie, les réseaux sociaux partagent #PrayforParis. L'émoi est partout, en France, et dans le monde. Hier, le 13 novembre 2015. Six attaques de vendredi soir ont fait au moins 128 morts à Paris et près du Stade de France à Saint-Denis, où se tenait un match de football France-Allemagne. 

 

Des équipes de psychiatres du Samu ont été mobilisés pour faire des maraudes dans le quartier du Bataclan pour repérer les personnes en état de choc, "les ramener à la réalité", "et repérer ceux qui sont susceptibles de développer un symptôme post-traumatique".

 

*Le Bataclan est une salle de spectacle parisienne édifiée par l'architecte Charles Duval en 1864. Son nom fait référence à Ba-ta-clan, opérette d'Offenbach.

 

L'établissement fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 

 

illustration : Jack

http://www.cahiers-pedagogiques.com/

 

 

Et les élèves?

Les écoles sont fermées. Mais la semaine prochaine, les élèves reviendront. Iil faut bien parler avec eux. Ils ont out vu à a télé, aux réseaux sociaux et ils voudront exprimer leurs sentiments. Ils ont des copains musulmains qui condamnent les attentats

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions.

 

Attaques-a-Paris-lumiere.jpg

 

Activités:

 

 Pour ce lundi, ne pas préparer un cours particulier. Juste se mettre à l'écoute des élèves. Et avoir quand même quelques supports pédagogiques.

 

  • À midi (heure Paris) une minute de silence dans les établissements scolaires. Il faut expliquer en exposant à quoi ça sert ce moment de recueillement, comment ça va se passer. Tout va bien se passer bien que les enseignants affaire à des adolescents. Et un ado, souvent, ça aime provoquer. Ne craignez pas, si au début des cours de lundi, vous expliquez bien la symbolique de ce geste qui se répétera un peu partout dans le monde.
  • Comment trouver les mots justes ! L'important? Suivre la pensée des élèves et ne pas imposer nos mots ou idées. Laissez venir, les laisser s'exprimer, les rassurer aussi. Il ne faut pas hésiter à mettre de l'humain dans tout ça.
  • Il faudra accueillir les émotions, et donner des informations.Il ne faut pas en tout cas leur faire croire qu'on a réponse à tout. Si on n'a pas de réponse, ne pas hésiter à dire qu'on ne sait pas.
  • Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent partant des informations qu’ils ont vu et lu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions. 
  • Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.

 

Des ressources, vous les retrouverez à Talking about Freedom of Expression in School.  Le Café Pédagogique vous offrent aussi un outil pédagogique important: L'interview avec la psychologue Agnès Florian Que faire lundi matin?

 

Bien conscients de leurs responsabilités, mais fragilisés, eux aussi, les enseignants se présenteront devant les élèves lundi matin.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

#ParisJetAime

 

Près du Bataclan, contre les barrières du périmètre de sécurité, quelques roses rouges et blanches, laissées là par un passant.

 

Dessus, deux petits mots: "Pour les potes que je connaissais et que je ne connaissais pas, pour la vie". "Pour les anges du rock'n'roll".

 

(texte inspiré d'un reportage sur le Nouvel Observateur)

 

La Professeure GSouto

 

samedi, le 14 novembre 2015

 

Licença Creative Commons

 

charlie-Uderzo-illustrateur-francais.png

 

Uderzo, illustrateur français | cartoon #JeSuisCharlie, 2015

http://www.elle.fr/

 

"Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d’un même navire."

 

Antoine de Saint-Exupéry, Terre des Hommes, 1939

 

L'émoi est partout, en France, et dans le monde. Hier, le 7 janvier 2015, douze personnes tuées, et onze gravement blessées, au siège d'un hebdo satirique, à Paris.

 

Le moteur de recherche Google (langue française) publie aujourd'hui, sur sa page d'accueil, le cartoon "Je suis Charlie".

 

La population mondiale et les internautes de confession musulmane condamnent ces actes, se désolidarisent et demandent d'éviter des stigmatisations.

 

charlie2.jpg

 

"Je suis Charlie" est sur toutes les lèvres, sur presque toutes les photos de profil des réseaux sociaux, les pancartes des rassemblements de solidarité hier soir à Paris, à Bruxelles, à Londres, et aujourd'hui dans presque toutes les grande villes européennes et mondiales, les unes des journaux et même sur les panneaux d'affichage de certaines villes, et auto-routes françaises.

 

Ces trois mots et ce logo sont apparus en ligne immédiatement après l'annonce de l'attaque au siège de Charlie Hebdo. "Je suis Charlie" est né spontanément sur Twitter ce 7 janvier de la main d'un directeur artistique.

 

Et les élèves? Oui, il faut bien parler avec les élèves, ils ont tout vu sur la télé, aux réseaux sociaux et ils veulent comprendre et exprimer leurs sentiments.

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions.

 

charlie-ecole.jpg

 CM1 Martin Martine

https://twitter.com/CM1_Mart1/

 

Partout en France, de nombreuses classes ont rendu hommage aux victimes de l’attentat du 7 janvier 2015 à leur manière, à travers des initiatives relayées sur les réseaux sociaux.

 

La ministre de l’Éducation avait invité l’ensemble des enseignants à "répondre favorablement aux besoins ou demandes d'expression qui pourraient avoir lieu dans les classes".

 

Bien sûr, pas necéssaire de le demander. Les enseignants sont toujours touchés par les grandes causes et surtout comprennent et sont très attentifs aux besoins de leurs élèves.

 

Une minute de silence a été organisé, jeudi 8 janvier, à midi, dans les écoles, collèges et lycées conformément à la volonté du président de la République.

 

Mais pas seulement en France. Dans les écoles, collèges et lycées portugais la minute de silence a été faite en toute solidarité et respect.

 

La liberté d'expression touche à tous, et surtout ça se pratique tous les jours dans les cours de toutes disciplines. La liberté d'expression nous donne le plasir de parler, et d'écrire. Et le plaisir d'enseigner.

 

 Activités:

Comment trouver les mots justes ! L'important? Suivre la pensée des élèves et non imposer nos mots.

 

Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent des informations qu’ils ont vu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions.

 

L'important? Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

La citation de Saint-Exupéry que nous avons partagé avec vous au début de ce post, exprime tout.

 

#NousSommesTousCharlie

 

La Professeure GSouto

 

jeudi, le 8 janvier 2015

blogskiz88x31.png

malala-ellefr.pngMalala | Prix Nobel de la Paix 2014

 

http://www.dailyelle.fr/

 

Malala Yousafzai vient d'être nomée Prix Nobel de la Paix 2014. Agée de 17 ans, la jeune fille militante pakistanaise du droit à l'éducation devient la plus jeune lauréate du Nobel de la Paix.

 

Aujourd'hui, le 10 octobre, à la veille de la Journée Internationale des Filles, le 11 octobre, célebrée depuis 2012 est vraiment une belle nouvelle.

 

Malala a été victime d'une tentative d'assassinat de la part des talibans en octobre 2012 parce qu'elle avait osé revendiquer l'accès à l'éducation des filles dans la zone tribale de Swat au Pakistan, la jeune fille avait heureusement survécu.

 

malala-Un.jpg

 Malala aux Nations Unies

 

http://i.huffpost.com/

 

A travers sa fondation, elle ne cesse jamais son combat. Elle a dejà reçu plusieurs prix internationaux, pour son courage et sa bonne cause.

 

Malala était "à l'école comme d'habitude" ce vendredi matin à Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, lorsqu'on lui a attribué le prix, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'entreprise de relations publiques, Edelman, qui gère son image.

 

Malala est la "fierté du Pakistan", s'est félicité le premier ministre du pays, Nawaz Sharif.

 

 

Sur Twitter, la ministre de l'Education (France), Najat Valaud-Belkacem s'est félicitée du prix Nobel remis à l'adolescente, estimant qu'il représentait un "hommage à tous ceux qui se battent pour l'accès des filles au savoir qui libère"

 

nobelpaz2014b.jpg

 Kailash Satyarthi | Prix Nobel de la Paix 2014

 

http://www.hindustantimes.com/images/

 

Mais le prix Nobel de la Paix 2014 a également remis à l'activiste indien Kailash Satyarthi.

 

 

Kailash est engagé contre l'exploitation des enfants.

 

Agé de 60 ans, Kailash Satyarthi s'inscrit pour sa part « dans la tradition de Gandhi », selon les termes du comité Nobel, qui rappelle que cet Indien a« dirigé diverses formes de contestation et de manifestations, toutes pacifiques, contre la grave exploitation des enfants à des fins de profits financiers ».

 

Dans le monde, un grand nombre d'enfants sont impliqués dans le travail domestique rémunéré ou non, chez un tiers ou un employeur.

 

Ces enfants sont particulièrement vulnérables à l'exploitation. Leur travail est souvent méconnu du grand public, ils peuvent se trouver isolés et travailler loin du foyer familial. Les mauvais traitements qui sont infligés aux enfants dans le travail domestique sont beaucoup trop courants.

 

Malala_Nobel_Prize_468px.jpg

 

Malala et Kailash Satyarthi | Prix Nobel de la Paix 2014

 

 http://wa1.www.unesco.org/

 

Ils sont honorés « pour leur combat contre l'oppression des enfants et des jeunes et pour le droit de tous les enfants à l'éducation ».

 

Ce plus prestigieux des Nobel a récompensé ces deux personnalités connues pour leur engagement en faveur de la scolarisation des filles (et plus généralement des enfants). 

 

« Les enfants doivent aller à l'école et ne pas être financièrement exploités »

 

Thorbjørn Jagland, président du comité Nobel

 

Le comité Nobel dit avoir accordé une importance particulière au fait d'avoir récompensé simultanément un hindou et une musulmane, un Indien et une Pakistanaise. Le prix sera remis aux deux lauréats à Oslo le 10 décembre, date anniversaire de la mort d'Alfred Nobel.

 

Nous nous sentons très heureux de voir récompensé deux personnes qui ne désistent pas de lutter contre le Droit des enfants.

 

La Professeure GSouto

 

vendredi, le 10 octobre 2014

 

gi-cc-blogskidz.png

 

 

 

 

 

 

Forêt des Landes | photo Daniel Anizon

http://agriculture.gouv.fr/l

 

La Journée Internationale des Forêts vise à attirer l’attention sur l’importance des différentes fonctions des écosystèmes forestiers dans le monde. Elle est également l’occasion de faire le point sur l’état des forêts.

 

C'est vers la fin des années 1970 que la FAO (une organisation des Nations-Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation) instituait le 21 mars Journée Internationale des Forêts afin de promouvoir l’importance des différentes fonctions des écosystèmes forestiers du monde.

 

 

http://www.fao.org/

 

L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 mars comme Journée internationale des forêts. Elle célèbre tous les types de forêts et d’arbres hors forêt et cherche à accroître la prise de conscience de leur importance. 

 

La superficie forestière représente un peu moins de 4 milliards d’hectares, soit un tiers des surfaces émergées de la planète. Cette superficie n’est pas répartie également. Plus de la moitié de ces forêts sont situées dans seulement cinq pays, la Russie, le Brésil, le Canada, les Etats-Unis d’Amérique et la Chine.

 

Chaque année, 13 millions d’hectares de forêts disparaissent. Soit un peut moins d’une vingtaine de terrains de football par minute. Un rythme que la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) qualifie d’ « alarmant ».

 

 

 

Forêt de Rambouillets,Yvelines | photo Pascal Xicluna

http://agriculture.gouv.fr/

 

La  surface des forêts françaises a doublé, quand même, depuis 1850 et couvre aujourd’hui environ 15 millions d’hectares, soit plus du quart du territoire français. De nos jours, la forêt s’accroît d’environ 40 000 ha par an, selon Agriculture.gouv.fr, page Forêts-Bois.

 

Quelques regards sur la forêt française, métropolitaine et ultramarine. Essences, densités, couleurs, atmosphères variées, ombres et lumières en diaporama, pour le plaisir des yeux ici

 

L’objectif des actions menées dans le cadre de la Journée internationale de la forêt est de renseigner le public sur les prestations fournies par nos forêts, telles que fourniture de bois, protection contre les dangers naturels, lieu de détente, refuge pour de nombreuses espèces, afin que celles-ci soient reconnues et appréciées à leur juste valeur.

 

On ne peut pas oublier que le 21 mars est aussi la Journée de la Poésie.

 

 

La Professeure GSouto

 

jeudi, le 21 mars 2013

 

Licença Creative Commons

 

 

 

 

 

 

 

Une Heure pour la Terre

http://www.sciencetech.technomuses.ca/

 

Aujourd'hui, le 31 mars 2012, à 8:30pm (heure locale) Une Heure pour la Terre vous demande d'éteindre vos lumières pendant une heure! Joignez-vous à plus d'un milliard de personnes dans le monde!

 

Plus de 135 pays, 1200 monuments et des centaines de millions de personnes éteindront leurs lumières pour célébrer la plus grande manifestation mondiale en faveur du climat.

 

 

 

 

Une heure pour la Terre 2012

 https://fbcdn-sphotos-a.akamaihd.net/

 

 A 20:30, au gré des fuseaux horaires, Earth Hour formera une vague d’obscurité planétaire afin de mettre en lumière la lutte contre le réchauffement climatique. Le premier pays à éteindre les lumières, c'était la Nouvelle Zélande. 

 

Afin de ne rien rater de l'évènement, Earth Hour vous propose de suivre la manifestation en direct via son site

 

Vous pouvez aussi savoir les derniéres nouvelles, voir les dernières photos en cliquant 'Jaime' à la page Facebook de WWFrance

 

 

 

 

 N'oubliez pas: Earth Hour arrive en France à 20:30 (heure CET). Eteignez vos lumières de 20:30 à 21:30 en signe de soutien à l'évènement.

 

Nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre le rechauffement climatique.

 

 Éteignons la lumière pour voir le monde autrement!

 

 La Professeure GSouto

 

samedi, le 31 mars 2012

 

Licença Creative Commons

 

 

 

 

Journée Mondiale de l'Enfance

crédits: Marta Ramoneda

www.e4conference.org

 

On célèbre aujourd'hui la Journée de l'Enfance. Les Nations Unies ont proclamé la déclaration des Droits de l'Enfant le 20 novembro 1959.

 

Savoir +

 

Environ un milliard d’individus dans le monde n’ont pas reçu d’éducation ou ont quitté l’école dans les quatre premières années de leur scolarité. Presque les deux-tiers sont des femmes et des filles (Unterhalter, 2009). Même si le nombre d’enfants qui ne sont jamais allés à l’école décroît, on estime que 77 millions d’enfants, dont 55% de filles, ne reçoivent toujours pas d’éducation de quelle forme que ce soit (UNESCO, 2008, 61).

 

Ces enfants viennent à une écrasante majorité des communautés les plus pauvres de chaque pays et des pays ayant une longue histoire chargée de guerres. Dans de nombreux pays, les enfants s’inscrivent à l’école mais soit ne sont pas à même d’y aller régulièrement, soit s’arrêtent à la fin du primaire – ne pensons même pas au secondaire – soit enfin n’y apprennent pas grand-chose d’utile.

 

Les femmes représentent les deux tiers des 776 millions d’adultes, de 15 ans et plus, que l’on estime ne pas avoir reçu d’éducation (UNESCO, 2009, 274). L’échelle de cette injustice et les inégalités qui en découlent ont donné lieu à de nombreuses actions en partenariat d’organisations nationales et internationales.

 

(d'après UNGEI)

 

 

 

 

 

Il faut respecter les Droits de l'Enfant, d'une fois pour toutes! Il faut protéger tous les enfants! L'éducation peut beaucoup changer!

 

 La Professeure GSouto

 

mardi, le 1er juin 2010

 

Licença Creative Commons

 

 

journee-des-femmes.jpg

 

www.guinee-culture.org

 

Aujourd'hui, le 8 mars 2010, on fête la "Journée Internationale de la Femme". Ce sera l’occasion de nombreuses manifestations de par le monde pour les célébrer! Cent ans de transmission, d’héritage, et de combat, toujours.

 

clara-zetkin.jpg

 

Clara Zetkin

http://www.taz.de/

 

Figure historique du féminisme, l’allemande Clara Zetkin est à l’origine de cette journée.

 

La création d’une Journée internationale de la Femme est proposée pour la première fois en 1910, lors de la conférence internationale des femmes socialistes, par Clara Zetkin, et s’inscrit alors dans une perspective révolutionnaire.

 

 

 

 http://www.un.org/fr

 

Bonne Jounée à toutes, les professeures,les étudiantes, leurs mères, grand-mères !

 

La Professeure GSouto

 

lundi, le 8 mars 2010

 

Licença Creative Commons