Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

 

http://wa1.www.unesco.org/

 

En1994, l'UNESCO a proclamé le 5 octobre Journée mondiale des enseignantes et des enseignants pour commémorer l’adoption par l’UNESCO et l'Organisation internationale du Travail (OIT) de la Recommandation concernant la condition du personnel enseignant.

 

Les enseignants sont un investissement pour l'avenir des pays. Nul ne peut prédire ce à quoi les enfants seront confrontés une fois adultes ; c’est pour cela que les enseignants d'aujourd'hui et de demain ont besoin de compétences, de connaissances et de soutien pour leur permettre de répondre aux divers besoins d'apprentissage de chaque fille et chaque garçon.

 

Cette année, le 5 octobre, on célébre le 20e anniversaire de la Journée mondiale des enseignants. Cette journée commémore l'adoption, en 1966, de la Recommandation OIT/UNESCO concernant la condition du personnel enseignant. Cette recommandation est moralement contraignante pour tous les pays.

 

La Journée mondiale des enseignantes et des enseignants témoigne de la sensibilisation, de la compréhension et de la reconnaissance à l’égard de la contribution essentielle du personnel enseignant à l’éducation et au développement.

 

http://malonpin.mondoblog.org/

 

La Journée mondiale des enseignants célèbre ses 20 ans cette année. Pour l’occasion, un forum se tiendra au siège social de l’Unesco à Paris et abordera la question suivante :

 

Enseigner aujourd’hui : un regard sur le développement professionnel et les conditions d’exercice à travers le monde.

 

Dans de nombreux pays, la qualité de l'éducation est minée par un déficit d'enseignants. Selon l'Institut de statistique de l'UNESCO,  il manque 1,4 million d'enseignants ‒  ils sont pourtant indispensables pour réaliser l'éducation primaire universelle d'ici à  2015.

 

Au défi du nombre, il faut ajouter celui de la qualité : trop souvent, les enseignants travaillent sans ressources et sans formation adéquate. Les enjeux sont importants, car nous sommes confrontés aujourd'hui à une crise mondiale de l'apprentissage, avec 250 millions d'enfants qui n’acquièrent pas les compétences de base en lecture et en écriture.

 

 

La Cour de Babel | Julie Bertuccelli

http://cache.media.education.gouv.fr/

 

Durant un an, Julie Bertuccelli, réalisatrice, a suivi une classe d’accueil d’étrangers non-francophones dans un collège.

 

Dans La Cour de Babel, 24 élèves de 24 nationalités apprennent à la fois la langue française et la vie en commun. Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale, a assisté à une avant-première le 5 mars 2014. Et voilà la bande-annonce:

 
 

 

 

 

Résumé:

 

Ils viennent d’arriver en France. Ils sont Irlandais, Serbes, Brésiliens, Tunisiens, Chinois ou Sénégalais... Pendant un an, Julie Bertuccelli a filmé les échanges, les conflits et les joies de ce groupe de collégiens âgés de 11 à 15 ans, réunis dans une même classe d’accueil pour apprendre le français. Dans ce petit théâtre du monde s’expriment l’innocence, l’énergie et les contradictions de ces adolescents qui, animés par le même désir de changer de vie, remettent en cause beaucoup d’idées reçues sur la jeunesse et l’intégration et nous font espérer en l’avenir...

 

cour-de-babel.jpg

 

La Cour de Babel

Julie Bertuccelli, 2014

http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/

 

 

Activités:

 

La cour de Babel

  • Le film
  • L'équipe
  • Photos
  • Extraits
  • Dossier pédagogique

 

Amélioration de la scolarisation des enfants allophones

 

  • La scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés;
  • Renforcer l'inclusion dans les classes ordinaires en assurant une prise en charge pédagogique adaptée;
  • Favoriser l'amélioration des conditions d'apprentissage et le climat scolaire et garantir l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

 

 

Et bien sûr, n'oubliez pas aujourd'hui de dire Merci à vos Professeurs !

 

A tous mes collègues, enseignantes et enseignants, Bonne Journée !

 

La Professeure GSouto

 

dimanche, le 5 octobre 2014

 

Licença Creative Commons

 

 

 

 

 

 

 

 http://www.education.gouv.fr/

 

Le 3 septembre, 12 millions d'élèves ont repris le chemin de l'école. L'heure des retrouvailles pour certains élèves, quand d'autres sont stressés. Les petits pleurent souvent et s'accrochent à leurs parents qui, eux, parlent des nouveaux rythmes scolaires, grande controverse de ces premiers jours d'école. C'est la rentrée scolaire !

 

Quand j’étais gamine, je pensais que mes profs n’avaient pas de vie en dehors de l’école. Qu’ils étaient juste profs. Je ne pouvais pas les imaginer en train d’aller au ciné, de faire du sport. Mes camarades semblaient partager ce point de vue paradoxal: faire cours ne nécessitait aucun travail préparatoire, mais être prof voulait dire l'être vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

 

 

Enseignants (moi je suis la blonde)

http://www.languageconnexion.com/

 

Plus tard, en réjoignant les rangs de l'Éducation au Portugal, j'allais être prof. de langues - Français LE et Portugais - 24 heures par semaine (plus les heures supplémentaires, les réunions et le boulot à la maison); le reste du temps, je serais juste moi. Ah! Bon?

 

Ayant exercé en collège et lycée pendant plus de trente ans, j’ai pu constater que la croyance sur la non-humanité de l’enseignant continuait à faire partie de la mentalité des élèves, en particulier chez les plus jeunes.

 

J’ai croisé plus d’une fois des élèves stupéfaits de me voir promener en famille, ou me voir dans une salle de concerts, un festival de musique, ou juste dans la salle de cinéma.

 

J'avais pourtant l'air d'une jeune femme normale, bien moderne, je portais des jeans et des t-shirts, des baskets. Et mon sac à dos plein de livres.

 

Mais rien n'y fait: fin juin, début juillet, quand sonnait l'heure des vacances d'été, je savais que beaucoup d'entre eux imaginaient que partirais em vacances tout de suite, ne comprenant pas qu'on puisse rester enfermés au collège ou lycée jusqu'à fin juillet, début août - faire quoi prof? Vous n'avez pas de cours" - me disaient-ils avant de partir en vacances.

 

Nous on part en vacances au mois d'août, jusqu'aux premier jour de septembre.

 

 

https://fr-fr.facebook.com/EducationFrance 

 

Mais revenons à la rentrée! Les premières heures sont extrêmement importantes. Et c'est pourquoi elles sont si angoissantes pour les enseignants. Les nouveaux élèves. Les ados ne mettent pas bien longtemps à nous cataloguer. Trop sévère, trop laxiste, extrêmement pointilleux... en deux temps, trois ou quatre mouvements, notre réputation est faite.

 

Vrai. Il y a deux sortes de profils extrêmes. D'une part les profs qui aiment les entrées sévères, où le moindre brouhaha est passible de sanction (j’exagère?). D’autre part, il y a les profs qui préfèrent jouer sympa. Ils aiment le relationnel avec les élèves et ils n’ont pas envie de leur faire peur. Sauf qu’à trop jouer à copain-copain, on va au devant de sérieux problèmes.

 

J'ai appris au jour le jour que dans l'interêt de tous, profs et élèves, l'idéal c'est bien doser entre les deux. On peut être sévère, pointilleux, sympa (pas tout à fait copain) pour créer  une relation saine entre le professeur et sa classe.

 

 

Cartoon | Formation

 

Les professeurs qui font preuve d'une grande sévérité à la rentrée sont souvent ceux qui ont bien préparé leurs cours - eh! oui, on travaille tout le mois d'août, on refait des stratégies, on 'dessine' des cours motivants, créatifs, bien soutenus, les outils adaptés à chaque classe. Et les autres profs? Souvent, ils n’ont pas fait grand chose, donc se montrent généralement plus indulgents. Une façon de faire passer leur manque de préparation des cours?

 

En fin de journée, chaque prof. se sent heureux ou malheureux selon tout ce qu'on a passé pendant le premier jour de classes. Dans la salle des profs, chacun raconte sa vision des premiers instants passés avec ceux qu’il va côtoyer pendant une dizaine de mois.

 

 

Maternelles et Primaires

http://www.slate.fr/

 

 Il y a du nouveau :

 

  • De nouvelles mesures appliquées cette année dans toutes les institutions maternelles et primaires. Les rythmes scolaires: les étudiants auront des cours pendant 4,5 jours par semaine et les après-midi seront destinés aux activités périscolaires.

 

 

Cartoon | Le numérique

 

  • La technologie sera aussi placée au coeur des écoles. Les élèves recevront une formation au code HTML pendant leurs activités périscolaires. Pour tous les établissement ne bénéficiant pas de fibre optique, une liaison par voix hertzienne sera au moins mise à disposition.

 

Bon, que puis-je ajouter encore? Ah! Oui. Jamais je n'ai regretté d'être professeure. J'amais mon métier.Je l'aime toujours. 

 

Être prof. me passionnait, je vivais intensément les joies et les malheurs, j'ai pleuré le jour où je suis arrêtée, ça va faire deux ans.

 

Maintenant je fais la formation des nouveaux profs. Mais je peux vous dire que les éléves du college et du lycée manquent enormément. A tous, professeures/ professeurs et élèves, je souhaite une excellente année scolaire ! Et croyez-moi, le dialogue les yeux dans les yeux fait des miracles.

 

La Professeure GSouto

 

10.09.2014

 

 Creative Commons License

 

 

 

  

Malala. la jeune pakistanaise

http://www.timeforkids.com/

 

"L'éducation peut trasnformer la vie des filles et consolider leurs communautés. L'Innovation peut nous aider à attendre chaque fille en tranformant  l''éducation."

 

Anthony Lake, le directeur général de l’Unicef

 

Tout le monde connait la jeune-fille Malala. Malala Yousafzai vient d’avoir 16 ans et a repris ses cours au lycée de Birmingham, Angleterre. Elle y est exilée, sans l’avoir choisi.

 

L’école, c’est sa passion, sa mission. Elle ne veut rater un jour de classe, une heure de cours. Même pour faire la promotion de ses Mémoires Moi, Malala qui est sorti il y a quelques jour en France, le 9 octobre 2013., Une date symbolique pour crier au monde qu’elle est plus vivante que jamais.

 

 

Editions Calman-Lévy

http://calmann-levy.fr/

 

 Début septembre,  elle a remporté le prix international de la paix des enfants à La Haye (Pays-Bas), le prix le plus prestigieux d’Amnesty International à Dublin, un prix de la Fondation Clinton à New York,un autre de l’université de Harvard, le prix Anna Politkovskaïa à Londres et le Prix Sakharov du Parlement Européen.

 

En France, elle avait reçu le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes en décembre 2012. C'est à l'ONU que Malala a laissé ce beau message:

 

"Un livre, un crayon, un enfant, et un professeur peuvent changer le monde."

 

Malala, à l'ONU

 

http://www.un.org/fr/ 

 

Aujourd'hui, le 11 octobre on célébre la 2eme Journée Internationale de la Fille. L'Unicef regrette "qu’à l’heure actuelle, des millions de filles soient toujours non scolarisées, dont trente et un millions de filles en âge de fréquenter l’école primaire."

 

La deuxième Journée des filles a pour thème "Innover en faveur de l’éducation des filles".

 

C'est pour son éducation, comme fille et pour l'éducation de toutes les jeunes-filles que Malala se bat. Et pour tout ça, elle a été proposée pour le Prix Nobel de la Paix.

 

 

 

 Malala avec la famillle Obama

photo: Peter de Souza| The White House/Handout/Reuters

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/ 

 

Malala n' pas reçu le prix Nobel de la Paix, mais elle a bénéficié hier d'un entretient privé avec la famille Obama.

La jeune Malala a été reçue par le président Barak Obama, sa femme Michelle et leur fille aînée. Malia, dans le bureau ovale de la Maison Blanche.

 

Le couple Obama a tenu à remercié l’adolescente pour  le travail "inspirant et passionné qu’elle met en œuvre au profit de l’éducation des filles".

 

Et précise dans un communiqué que "les Etats-Unis se joignent au courage de Malala et sa détermination à promouvoir le droit de toutes les jeunes filles d'aller à l'école et de réaliser leurs rêves".

 

Selon l’ONU, 57 millions de garçons et de filles ne vont pas à l’école, 10 millions de filles sont forcées à se marier au lieu d’aller en classe. Il manque 2 millions d’enseignants et 4 millions de salles de classe.

 

"L’éducation est la seule solution, l’éducation avant tout."

 "Je ne suis qu’une fille parmi celles qui ne peuvent faire entendre leur voix."

 

Malala

 

Tous les lecteurs de BlogSkidz savent que je défends le droit à l'éducation, l'éducation de tous les enfants et jeunes et surtout l'égalité des filles pour ce droit fondamentale: Education!

 

Bonne fête, les filles! L'éducation avant tout!

 

La Professeure GSouto

 

vendredi, le 11 octobre 2013

 

 Licença Creative Commons