Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

herge1.png

 

Affiche Rmn-Grand Palais 

crédits: Paul Nemerlin, Hergé © Adagp, Paris, 2016 © Hergé-Moulinsart

http://www.grandpalais.fr/

 

Plus nécessaire de presenter la carrière de Georges Remi, dit Hergé, auteur belge de bande dessinée surtout connu pour Les Aventures de Tintin.

 

Le Grand Palais propose à Paris depuis le 28 septembre et jusqu'au 15 janvier 2017, une importante rétrospective de Hergé et son travail. On peut y voir de nombreux crayonnés qui permettent de découvrir un dessinateur acharné.

 

Les Galeries nationales du Grand Palais célèbrent pour la première fois le "9ème art" avec une exposition rétrospective Hergé , organisée en collaboration avec le musée Hergé de Louvain-la-Neuve près de Bruxelles, qui montre comment cette œuvre dessinée, universellement reconnue, se construit et s’inscrit dans son temps et dans une histoire de l’art.

 

 

Le Grand Palais, Paris

http://france.fr/

 

Cette exposition se présente sous la forme "d’un parcours qui propose au visiteur d’explorer des thèmes aussi variés que la famille d’Hergé, les artistes qui bercent son enfance et marquent son développement artistique, la naissance de Tintin, les découvertes technologiques qui ponctuent les aventures du jeune reporter."

 

Si la partie principale de l’exposition repose sur la genèse des 24 albums de Tintin, des facettes moins connues de la vie du dessinateur belge sont aussi présentées.

 

Deux salles consacrées à sa passion pour la peinture et l’art contemporain ouvrent le parcours. On y trouve aussi des publicités qu’il a contribué à réaliser. 

 

 

tintin1.jpg

 

Hergé au Grand Palais

Les albums de Tintin. © GINIES/SIPA

http://www.lepoint.fr/

 

"Perfectionniste et visionnaire, il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930) ou Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935) et fait évoluer ses personnages en lien avec l’actualité contemporaine. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains et a vendu presque 250 millions d’albums, traduits dans une centaine de langues."

 

 

herge2.jpg

 

Hergé au Grand Palais

© Hergé/Moulinsart 2016

http://www.lepoint.fr/

 

Hergé:

 

Né et résidant en Belgique, il aime dès son plus jeune âge l’école du cinéma et découvre l’esthétique du noir et blanc sur grand écran. Il se délicie tout autant des romans d’aventures que des histoires illustrées et des récits "à ballon" en provenance de France et des États-Unis.  Il se découvre alors une véritable passion pour le dessin et excelle dans l’art de raconter des histoires.  

 

Cet autodidacte, curieux de tout ce qui l’entoure, va tout de suite faire sensation avec les illustrations publiées dès l’adolescence dans la presse catholique belge.

 

La publication des aventures de Tintin dans Le Petit Vingtième à partir du 10 janvier 1929 constitue un véritable tournant. Sans trop s’en rendre compte, Hergé commence une fabuleuse carrière d’auteur, tout à la fois dessinateur et scénariste virtuose.  

 

 

 

 

Parmi ses incontestables succès, on doit à Hergé, l'intronisation de Tintin au panthéon hollywoodien via le film d'animation Les aventures de Tintin: le secret de la licorne  coréalisé par Steven Spielberg et Peter Jackson en 2011, ainsi que l'ouverture en 2009 du musée Hergé, magnifique bâtiment ardemment souhaité par Fanny Rodwell et conçu par Christian de Portzamparc, mais malheureusement trop peu visité en raison d'une localisation un peu lointain du centre (à Louvain-la-Neuve).

 

Aller + loin:

 

Jérôme Neutres pense qu'aujourd'hui encore, il est difficile de faire entrer la bande dessinée au musée. Des résistances persistent dans les arcanes des musées nationaux.

 

Une réalité qui peut surprendre, lorsque l'on sait que Régis Debray écrivait en 1991, dans Vie et mort de l'image. Une histoire du regard en Occident, « la bande dessinée a sans doute atteint ses meilleures performances au cours des dernières décennies. Elle a été promue en art, dotée de ses sites institutionnels, festivals et collectionneurs, concours et discours. »

 

 

Gaston2.jpg

 

Gaston - Franquin © Dargaud-Lombard, 2016

 

 

Mais le Centre Pompidou/ Beaubourg a ouvert aussi les portes à la bande dessinée en présentant Gaston, au-delà de Lagaffe.

 

"L’exposition proposée par la Bibliothèque publique d’information pose un regard neuf sur l’importance de ce personnage qui aura entraîné son créateur très au-delà de la BD jeunesse ; le gaffeur se révélant avec le recul subversif, militant, beatnik, écolo et au final porteur de questionnements très emblématiques de notre époque sur la manière de vivre en société."

 

 

 

 

Savoir +

 

L'exposition oublie parfois le premier public d'Hergé, celui à qui l'auteur s'adressait et auquel il s'adresse encore aujourd'hui en priorité. Les enfants. Certaines pièces feront leur bonheur, comme la maquette de la fusée réalisée pour On a marché sur la Lune ou une séquence d'une émission où le réalisateur Yves Robert commente, admiratif, le découpage d'une planche de Tintin sous le regard amusé d'Hergé.

 

Mais un grand nombre de planches demeurent exposées à hauteur d'adultes, ou jeunes adultes, au moins, peut-être parce qu'ils ne sont pas les premiers destinataires de l'exposition? Certains critiques le disent. Et c'est dommage de ne pas adresser une ezpos

 

 

tintin2.jpg

 

Vue de l'exposition Hergé au Grand Palais. © © Hergé/Moulinsart 2016

http://www.lepoint.fr/

 

"Toute l'extraordinaire complexité d'Hergé était qu'il pouvait s'adresser aux enfants, mais en les tirant toujours vers le haut."

 

Roman Brethes, sur Le Point/ Bandes Dessinées

 

L'exposition a ouvert le 28 septembre 2016 et continue jusqu'au 15 janvier 2017. A profiter des vacances pour y aller, surtout si vous êtes un jeune lycéen ou étudiant d'arts.

 

 

 

 

Actvités: 

 

  • Comme on vient de le lire, Hergé au Grand Palais n'est pas une exposition pensée pour les plus petits. A vous les jeunes lycéens ou étudiant d'arts de profiter de cette importante rétrospective de Hergé et son travail. Bien sûr si vous n'avez eu encore le temps de le faire avant.
  • N'oubliez non plus de passer à Beaubourg afin de visiter l'exposition Gaston, au-delà de Lagaffe, le .Le 'héros sans emploi' créé par Franquin pour animer le journal Spirou. Plus de 900 planches. Gaston, un véritable classique de la BD.

 

La Professeure GSouto

 

lundi, le 12 décembre 2016

 

 Licença Creative Commons

 

source: France.fr/ Le Point/ Le Grand Palais

 

 

http://slpj.fr/

 

Le Salon du livre et de la presse Jeunesse a lieu aux portes de Paris, en Seine-Saint-Denis, depuis le 2 décembre jusqu'au 7 décembre 2015. Un monde imaginaire à la veille de Noël, pas vrai! Vous qui habitaient à Paris et dans les alentours, vous n'allez pas perdre cet événement, j'en suis sûre. D'ailleurs comme aux Salons du livre et de la presse Jeunesse  2011, et 2013.

 

Pour marquer la détermination à ce que cet événement garde son caractère festif et populaire, la première journée, mercredi 2 décembre, fut gratuite pour tous.

 

 

http://slpj.fr/

 

Le thème de cette année? "Pour de vrai pour de faux". Le 31e Salon du livre et de la presse jeunesse invite ses visiteurs à passer de l’autre côté du miroir, en questionnant le rapport qu’entretiennent réalité et fiction. Une thématique mise à l’honneur dans la programmation des quatre nouvelles scènes du Salon et l’exposition Wonderland, la logique du rêve.

 

Le vrai et le faux, le songe et le mensonge, l’imaginaire ou le virtuel, la relation que la fiction entretient avec le réel est un moteur pour l’écriture et la création.

 

 

Thème 2015 | SLPJ

http://slpj.fr/

 

La fascination que cela exerce sur les enfants se formule différemment selon les âges et le rapport à l’oeuvre. Les plus petits ont parfois des difficultés à distinguer le vrai du faux, tandis que les plus grands aiment se plonger dans des univers virtuels.

 

Un virtuel qui vient d’ailleurs perturber et complexifier le rapport entre réalité et fiction et renouveler la création. Il nourrit l’écriture autant qu’il s’en inspire.

 

Dans les romans, les albums ou les contes… la littérature jeunesse convoque inlassablement l’imaginaire. Ces mondes chimériques, par la distanciation qu’ils opèrent avec le réel, révèlent aussi les travers et les contradictions de notre monde réel.

 

Programme:

 

Le programme du salon. Découvrez des milliers d’albums, BD, mangas, romans, applications numériques pour tous les âges, présentés par plus de 420 exposants.

 

  • Participez aux rencontres, ateliers, lectures et spectacles proposés sur les 4 scènes : littéraire, graphique, transmedia et vocale.

  • Basculez dans l’univers surréaliste d’Alice au pays des merveilles avec « Wonderland, la logique du rêve », une exceptionnelle exposition qui propose 200 illustrations originales et une installation multimédia de réalité augmentée.


Pour ne manquer aucun rendez-vous, composez votre programme, par jour, par scène, par type de rencontre, par genre littéraire. 

 

 Exposition :  Wonderland, la logique du rêve

 

 

 

Wonderland, la logique du rêve

http://slpj.fr/

 

L'exposition Wonderland, la logique du rêve est sans doute l'activité pédagogique que je conseille aux enseignants puisque on célèbre cette année 2015, les 150 ans de Alice au pays des merveilles.

 

Depuis 150 ans, Alice rêve du pays des merveilles, un songe dont la logique illogique n’a cessé de fasciner des générations.

 

 

Alice au pays des merveilles

Lewis Carroll

Folio Junior

http://media.senscritique.com/

 

Un classique de la littérature jeunesse, dont la popularité peut d’ailleurs se mesurer par le nombre considérable d’adaptations : livres illustrés, dessins animésfilms, films d'animation, applis, video jeux.

 

La culture pop ne se lasse pas non plus de semer des références à Alice : le lapin blanc dans Matrix, un clip de Gwen Stefani, une chanson de Tom Waits, la chanson de Avril Lavigne dans Alice in Wonderland de Tim Burton.

 

Savoir +

 

À l’origine, il y a l’auteur, Lewis Carroll, professeur de mathématiques à l’université d’Oxford, spécialiste de logique, et sa muse, une enfant nommée Alice Liddell, à qui il voue une amitié particulière. Il écrit pour elle "une oeuvre déroutante, excentrique, inondée de jeux de mots intraduisibles et dont le sens nous échappe encore parfois aujourd’hui. Mais qu’importe le sens, puisque c’est le non sense qui intéresse Lewis Carroll."

 

 

Alice de l'autre côtè du miroir

Tim Burton, 2015

http://www.imdb.com/

 

Alice au pays des merveilles "traite de la quête d’identité du personnage et déploie des scènes aussi absurdes que poétiques, oscillant entre le conte et le rêve, et peuplées de personnages étranges et inquiétants. L’oeuvre s’avère donc une excellente matière première pour les illustrateurs, mais représente aussi un défi parfois intimidant."

 

Du 2 au 7 décembre, Alice au pays des merveilles est de retour et attend tous les enseignants et leurs éléves, bien que les parents et leurs enfants, au niveau -1 du Salon dans l’exposition Wonderland, la logique du rêve.

 

 

 

 

Comme Alice tombée dans le terrier du lapin, allez plonger, entre rêve et réalité, dans le monde merveilleux des mots et des images de la littérature jeunesse et découvrir une en scène spectaculaire qui conjugue les originaux des artistes Gilles Bachelet, Anthony Browne, Chiara Carrer, Rébecca Dautremer, Benjamin Lacombe et les illustrations natives de John Tenniel et Lewis Carroll.

 

"Au rythme des monologues et dialogues d’Alice, soufflés par la voie de la romancière Véronique Ovaldé, laissez-vous guider dans un jardin extraordinaire, une sensationnelle création multimédia de réalité augmentée visuelle et sonore vous invite à piloter des rêves, à croiser des armées de cartes à jouer et des lapins surgissant grâce aux oculus à disposition, et à passer de l’autre côté du miroir de l’imaginaire."

 

Les établissements scolaires ont un vaste progrramme. Allez sur la page l'école. Difficile de choisir. Une énorme programmation est à la porté des enseignants.

 

 

http://slpj.fr/

 

Enseignants:

 

Je conseille Mïce Numérique le lundi 7 décembre 2015, de 10:00 à 16:00 heures (Carré rouge, Niveau +4.

 

Le MÏCE Numérique est un espace idéal pour les enseignants pour découvrir des ressources innovante, des services numériques, des outils 'nouvelle technologie' et des apllications (applis) dans le domaine de l'enfance, du livre, de la culture, de l'éducation.

 

Cette année, la programmation de la journée de conférences sera dédiée aux enjeux du numérique en bibliothèque et à la médiation numérique.

 

Infos pratiques:

 

  • Tarif aux caisses : 4 euros billet seul.
    Aucun chèque lire ne sera vendu aux caisses

 

À savoir :
Aucun titre d’accès n’est nécessaire pour les moins de 18 ans qui bénéficient d’une entrée libre et gratuite sans passer par les caisses.

 

Retrait chèque lire :
Après votre entrée au Salon, les chèques lire seront à retirer :
– au niveau 1 : au point d’accueil situé à proximité de la scène graphique.
– au niveau 0 : au guichet « chèque lire » situé à l’entrée (allée H0).

 

Activités en cours:

 

  • Faire une visite d'études à l'expo Wonderland, la logique du rêve. Bien préparer la visite en prévoyant des activités avant, durant, après.
  • Lire l'interview : Une vraie interview d'Alice sur le site officiel du SLPJ. Poser des questions sur le thème aux plus petits, conseiller les ados à créer une interview originelle.

 

Bon travail à tous ! Les vacances Nöel approche.  Du courage!

 

mercredi, le 2 décembre 2015

 

Licença Creative Commons

 

 

Google doodle 110e anniversaire de Bécassine

www.google.fr

 

Google doodle a célebré hier, le 2 février, le 110e anniversaire de la 1ere publication Bécassine dans sa page d'accueil. Bécassine, un personnage de bande dessinée créé par Émile-Joseph-Porphyre Pinchon en 1905 et apparu pour la première fois dans le premier numéro de La Semaine de Suzette, magazine pour fillettes.

 

b.jpg

 

Planche de Bécassine

http://www.museedelapoupeeparis.com/

 

« Je suis Bécassine ! ». Bécassine est née en 1905, sous la forme d’une planche réalisée en dernière minute afin de permettre le bouclage du premier numéro du magazine. Elle ne reparut dans la revue qu’un peu plus tard pour répondre aux demandes des lectrices.

 

Ses auteurs se nomment Émile-Joseph-Porphyre Pinchon et Caumery (alias l’éditeur Maurice Languereau).

 

Cette petite paysanne bretonne, originaire de Clocher-les-Bécasses, en Cornouaille, nantie de son inséparable parapluie rouge et d’un bon sens qui sied « aux gens de la terre » va « monter à la capitale » pour se mettre au service de la marquise de Grand-Air et de la petite orpheline qu’elle a recueillie, Loulotte.

 

becassine4.jpg

 

Bécassine en croisière. 1936

Album original exposé au Musée de la poupée (Paris).

http://www.detoursenfrance.fr/

 

"Gaffeuse, faisant rire souvent à ses dépens, mais très intuitive, imaginative, douée de belles émotions, bravant les épreuves avec panache, pourfendant parfois en toute innocence l’injustice et les préceptes prétentieux de la bourgeoisie."

 

 

 http://www.detoursenfrance.fr/

 

Cette petite bonne bretonne, naïve, pleine de bonne volonté et d’énergie est née de la plume de Jacqueline Rivière, alors rédactrice en chef, et fut reprise dès 1913 par celle de l’éditeur Maurice Languereau connu sous le pseudonyme de Caumery (1867-1941).

becassine_becassinevoiture.jpg

Bécassine au volant de sa fidèle Fringante

http://www.detoursenfrance.fr/

 

Chose très rare pour l’époque, elle, la petite bonne inculte, apprend à conduire une automobile ; elle entreprend d’aventureux voyages, en avion, chez les Indiens d’Amérique, en Angleterre, en Turquie ; s’engage dans les deux guerres mondiales de son siècle (les Nazis interdiront les albums parus fin des années trente).       

 

Le principal dessinateur qui croqua cet attachant personnage est le célèbre illustrateur Emile Joseph Porphyre Pinchon (1871-1953).

 

Premier personnage féminin de bandes dessinées, Bécassine est toujours en phase avec son époque, elle sera tour à tour aviatrice, institutrice, alpiniste et, dès 1921, nourrice de la célèbre Loulotte.

 

Alors qu'il est souvent mal perçu par les Bretons, le dictionnaire français Larousse lui donne comme définition "jeune fille sotte ou naïve", le personnage de Bécassine (dessinée sans bouche) est une paysanne montée à Paris pour devenir domestique qui prend les choses comme elles viennent et se retrouve souvent dans des aventures inimaginables...

 

becassine5.jpg

 

L'Enfance de Bécassine

 http://images-02.delcampe-static.net/

 

Elle a fait l’objet, à partir de 1913, d’une série de 27 albums dessinés par Pinchon et écrits par Caumery, dont le premier fut « L’enfance de Bécassine »

 

Elle tomba dans l'oubli dans les années 60, Chantal Goya la fait revenir en 1980 sur le devant de la scène grâce au tube Bécassine, c'est ma cousine, qui sera vendu à plus de 3 millions d'exemplaires. En 2001, Philippe Vidal la met en scène au cinéma dans Bécassine, le trésor des Vikings qui sera un gros échec.

 

Aujourd’hui les éditions Gautier-Languereau/ Hachette-Livre continuent de rééditer les albums originaux et d’adapter les textes pour les enfants de tous âges.

 

becassine_3.jpg

 

 http://www.detoursenfrance.fr/

 

L'occasion de rendre hommage à l'héroïne de BD qui a fait les français "voir du pays" et fait vivre des moments importants de l'histoire de France.

 

Repositionner Bécassine de Caumery et Pinchon comme une incontournable du rayon BD, c’est l’objectif de Gautier-Languereau (Hachette) qui fête les 110 ans de la célèbre Bretonne. 

 

« Bécassine est un personnage phare de la bande dessinée, c’est la première héroïne féminine, et la première BD sous forme de planches (et non plus de strips). Personne ne va la chercher en jeunesse »,

 

Brigitte Leblanc, directrice éditoriale de Gautier-Languereau.

 

L’éditeur propose deux volumes inédits d’Historiettes, parues dans La Semaine de Suzette entre 1905 et 1913. Il réédite aussi le 11 février L’enfance de Bécassine sous la couverture d’origine de 1913, Bécassine, une légende du siècle de l’historien Bernard Lehembre, et L’abécédaire de Bécassine, un hors-série de 1921 offert pour l’achat de deux albums (les 29 titres seront à nouveau disponibles). 

 

becassine-poster3.jpg

 

 http://www.museedelapoupeeparis.com/

 

A l’occasion des 110 ans de Bécassine, le musée de la Poupée dévoile "Les trésors de Loulotte", personnage des aventures de Bécassine inspiré par Claude, la fille unique de Maurice Languereau.

 

Les fans se réjouiront de l’exposition au musée de la Poupée à Paris, « Bécassine dévoile les trésors de Loulotte » du 3 février au 26 septembre 2015.

 

Poupées rares et anciennes, trousseaux, exemplaires de La Semaine de Suzette, éditions originales des albums de Bécassine, objets dérivés charmants et insolites, documents et photographies.

 

Plus d’un millier d’objets seront dévoilés au public, parmi lesquels la collection personnelle de feu Claude Canlorbe-Languereau, alias Loulotte.

 

b1.jpg

 

http://www.museedelapoupeeparis.com/

 

La visite s’adresse à tous : enfants d’hier nostalgiques de leurs poupées d’enfance, passionnés de couture et de mode, enfants d’aujourd’hui toujours sensibles au personnage de Bécassine, amateurs de bandes dessinées, collectionneurs de poupées, de jouets et de curiosa design. 

 

Plus d'un milliers d'objets à découvrir, dès le 3 février, au musée de la Poupée à Paris. 

 

 Activités:

 

  • Recherche sur Bécassine (documents en ligne)
  • Civilisation : la Bretagne
  • Lecture : Lire un album si on a la chance de trouver à la bibliothèque de l'ecole
  • Visiter l'exposition au musée de la Poupée : établissements scolaires à Paris et banlieue.

 

Moi, j'ai bien aimé de découvrir Bécassine quand j'ai vu le doodle de Google. Alors j'ai profité de faire une petite recherche à propos et j'ai trouvé pas mal de choses. Alors. j'ai décidé de faire connaître ce personnage à des élèves et des enseignants, en profitant de toutes ces ressources.

 

Un bon travail à tous! Et amusez-vous avec Bécassine!

 

La Professeure GSouto

 

lundi, le 3 février 2015

 

Licença Creative Commons

 

 

 

http://www.bdangouleme.com/

 

Le Festival da la BD à Angoulême a célébré les cinquante ans de Mafalda, l'héroïne rebeller par la marche du monde, et les soixante ans de carrière de son créateur Joaquin Salvador Lavado, plus connu sous le nom de Quino. Le Festival a fétê ce double anniversaire au travers d’une exposition.

 

Cette année, 2014, on célèbre alors les 50 ans de Mafalda, le personnage créé en 1964 par le dessinateur argentin et qu'il abandonna très trop, en 1973, comme Bill Watterson a fait avec son comic strip Calvin et Hobbes.

 

 

  

 Mafalda | Quino

 

Mafalda est cette gamine rebelle et obnubilée par la marche du monde, un monde traversé par les utopies et les révolutions au cours de cette décennie, particulièrement en Amérique du Sud.

 

Tout comme Schulz avec Charlie Brown, Quino a pris soin d'entourer Mafalda de camarades au caractère bien trempé (le capitaliste en herbe Manolo, le lunaire Felipe) qui sont aussi le reflet des contradictions et des tensions de la société argentine du moment, sous la forme en apparence « innocente » d’une bande dessinée que l’on croirait destinée aux enfants. 

 

Heritière dans la veine acerbe sociale de Peanuts de Charles M. Schulz, Mafalda, la petite fille créée par l’auteur argentin Quino, est devenue à son tour une légende du strip.

 

Mais Mafalda a su séduire à tout âge, et aussi s’exporter au-delà des références culturelles qu’elle véhicule, jusqu’à intégrer une sorte de patrimoine commun de la bande dessinée.

 

Mafalda est ainsi devenue intemporelle et se joue des frontières, et c’est après tout souvent à ce genre de signe que l’on reconnaît les chefs-d’œuvre.

 

 

Mafalda | Quino

 

Né en 1932, Joaquin Salvador Lavado, dit Quino, a créé en 1964 ce personnage de petite fille attachante, curieuse et incrédule, qui très vite connaîtra un succès aussi durable qu’international, en dépit d’une carrière relativement courte, puisque la série n’a été publiée dans la presse argentine que pendant neuf ans, jusqu’en juin 1973, une séquence plutôt brève pour un strip de cette nature. Tout cpmme Calvin et Hobbes.

 

Et bien avant Watterson, Quino n'a pas oublié les relations complexes de Mafalda avec des parents bien disposés, mais souvent déconcertés par les questions de leur trop lucide progéniture.

 

"Papa, pourrais-tu m'expliquer pourquoi l'humanité fonctionne aussi mal ?"

 

Mafalda

 

Avec la magnifique Intégrale (près de 600 pages de strips et d'inédits, avec préface d'Umberto Eco publiée par Glénat, vous plongerez dans ce qui ressemble le plus au bonheur de la "quinothérapie".

 

 

 

http://www.glenatbd.com/

 

On ne présente plus Mafalda, petite fille vive qui découvre la vie, ses joies, ses absurdités et ses horreurs. À travers l'éveil d'un enfant, Quino nous livre sa réflexion sur le monde et sur l'étrange animal qui le peuple : l'être humain.

« Pour s'adapter aux goûts des Français nous avons mis en couleur les albums de MafaldaQuino n'avait pas apprécié ce coloriage aussi voici la version d'origine, en noir et blanc, telle qu'elle fut publiée partout dans le monde ».
Il était donc impensable de ne pas célébrer comme il se doit ce monument. E ça a tombé bien puisque 2014, on peut fêter les cinquante ans de l’inénarrable gamine et les soixante ans de carrière de Quino. 
Une exposition leur a été consacrée lors du Festival International de la BD à Angoulême, une première en Europe pour cet auteur culte. L’occasion de replacer la création de Mafalda, de son rayonnement planétaire, et de la voix critique qu’elle porte aujourd’hui encore.
Mais Quino, ce n’est pas que Mafalda. L'auteur est entré très tôt, dès l'âge de trois, sa vocation lui aurait été inspirée par son oncle, peintre et dessinateur publicitaire.
Il n’a certes pas posé son crayon après les derniers strips consacrés à la petite fille brune (qu’il a parfois « ressuscitée » à l’occasion de campagnes d’organismes ou d’associations lui tenant à cœur.
Si le reste de sa carrière de dessinateur humoristique est moins connu en France, l’exposition qui lui sera consacrée lors du Festival fournira une bonne occasion de faire le point sur le travail accompli par cet immense auteur, et d’en dévoiler des facettes plus obscures.
"Avec une dimension poétique demeurée intacte malgré le passage des années, la petite fille au noeud dans les cheveux n’a rien perdu non plus de sa charge moderne et subversive : elle continue, aux yeux de lecteurs de tous âges, de toutes conditions et de tous pays, à symboliser une résistance lucide, irréductible et universelle face aux propos lénifiants et aux idées reçues."
Festival de la BD Angoulême

Symbole d’anticonformisme pour plusieurs générations de lecteurs et héroïne de l’un des strips les plus célèbres au monde, la petite Mafalda fut alors célébrée à Angoulême en présence de son créateur, Quino.

 

Une manière de saluer avec un profond respect Quino, venu spécialement à Angoulême pour l’occasion, et de rendre l’hommage que Mafalda mérite à une oeuvre traduite en vingt langues et vendue à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde – dont près de deux millions en France.

 

"Personne n’a jamais nié que la bande dessinée soit (…) un révélateur des moeurs. (…) Puisque nos fils vont devenir – de notre fait – autant de Mafalda, la plus élémentaire prudence veut que nous traitions Mafalda avec le respect dû à un personnage réel. "

 

Umberto Eco, 1968

 

{#emotions_dlg.meeting}Activités:

 

A consulter le site du festival, surtout la page Mafalda, une petite-fille de 50 ans (exposition) et pour en savoir plus, la page Mafalda, une petite-fille de 50 ans (hommage).

 

Tu peux aussi visiter la page officielle de Mafalda sur Facebook et lire toutes les comic strip.

 

Ah! T'as encore la possibilité de télécharger l'appli Mafalda sur iTunes (gratuite) pour iPad et iPhone ou sur Google Play pour smartphone. 

 

A reprendre aux cours de Langues. 

 

 La Professeure GSouto

 

04.02.2014

 

Licença Creative Commons

 

 

 

asterix-rigaud-goscinny-musee3.jpg

 

http://www.grandpalais.fr/

 

 L'exposition au Musée de Cluny qui célèbre le 50e anniversaire d'Astérix est un événement unique en France.

 

"A l'occasion des 50 ans d'Astérix, le musée accueille dans le frigidarium une trentaine de planches originales, choisies pour l'évocation de la civilisation romaine ou pour  leur exemplarité de l'oeuvre d'Uderzo et Goscinny. Ces planches qui permettent aussi de comprendre les différentes phases de la réalisation d'un album, sont accompagnées de quelques objets témoins de l'aventure d'Astérix."

 

musée Cluny

 

 

Astérix au musée Cluny

http://p3.storage.canalblog.com/

 

Avec tout ce que cette exposition compte de charge historique et sociale, on a du mal à déterminer la part d’enfance et celle de patrimoine national qui se dévoile sous nos yeux. En effet, qui n’a pas grandi avec Astérix ?

 

 

Planches Astérix au musée Cluny

http://www.quartopiano.net/

 

Cependant, le parallèle entre l’histoire de l’art et les planches – jamais exposées jusqu’alors - est frappant. Car au-delà de la bande dessinée, il y a la réalité d’une époque.

 

Non seulement passionnés, les deux auteurs - Goscinny et Uderzo – étaient documentés : notes de voyages, photos personnelles de décors antiques et ouvrages d’histoire encore écornés l’attestent.

 

 

http://www.bedetheque.com/

 

 Infos pratiques:

 

Astérix au musée Cluny, du 28 octobre 2009 au 3 janvier 2010, au Musée Cluny - musée national du moyen-âge.

 

adresse : 6, place Paul Painlevé, Paris-5e.

 

 

Astérix au musée Cluny

http://3.bp.blogspot.com/

 

 

Si vous êtes 'accro' BD, si vous habitez par là ou si vous partez en vacances de Nöel à Paris, ne loupez cette expo !

 

Moi, j'aimerais bien la voir ! Par Toutatis!

 

 La Professeure GSouto

 

mardi, le 8 décembre 2009

 

 Licença Creative Commons