Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

 

 

La Tortue Rouge

 Michael Dudok de Wit

www.studioghibli.fr

 

 

La Tortue Rouge - The Red Turtle - est un film d’animation sans dialogue qui raconte l’histoire touchante d’un homme échoué sur une île tropicale déserte qui forge une relation avec une tortue géante.

 

Résumé:

 

Un homme, rescapé d'un naufrage, se retrouve seul sur une île tropicale. Après avoir découvert le lieu, le naufragé organise sa survie. Observé par les crabes et se nourrissant de fruits, l'homme apprivoise son environnement. La végétation de l'île lui permet bientôt de se construire un radeau. Mais ses multiples tentatives pour quitter le lieu sont empêchées par une force sous-marine qui s'en prend à son embarcation. L'homme découvre bientôt que l'animal qui a détruit son esquif est une tortue à la carapace rouge...

 

À travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux et qui finira par se lier d’amitié avec une tortue géante. La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

 

 

 

La Tortue Rouge

 Michael Dudok de Wit

www.studioghibli.fr

 

Savoir +

 

La Tortue rouge est un film d’animation sorti en France le 29 juin 2016. Le film est le fruit d’un co-production internationale entre le Studio Ghibli (Japon), Wild Bunch (Allemagne) et Why Not Productions (France).

 

Il a été réalisé par Michael Dudok de Wit, néerlandais. Isao Takahata, réalisateur de chefs-d’œuvre comme Le Conte de la princesse Kaguya, est également intervenu pour superviser le projet et donner ses conseils.

 

Ce premier long métrage d'animation, sans paroles, d'un jeune cinéaste néerlandais de 63 ans, Michael Dudok de Wit a reçu un Prix spécial dans la catégorie « un Certain Regard » au festival de Cannes 2016, le Prix du Syndicat Français de la Critique 2017 et 13 nominations.

 

La Tortue Rouge a ouvert le Festival d'Annecy 2016. Le réalisateur néerlandais, notamment connu pour avoir réalisé Le Moine et le Poisson et Père et Fille, signait ici son premier long métrage.

 

 

 

 

 

La Tortue Rouge

 Michael Dudok de Wit

www.studioghibli.fr

 

Un homme, rescapé d’un naufrage, se retrouve seul sur une île tropicale. Le naufragé tente alors d’organiser sa survie.

 

Le point de départ du film est une tempête en mer, où apparait un homme luttant contre la frénésie des flots.

 

Lorsque la mer, enfin calme, dépose son corps épuisé sur une île déserte, on devine un scénario en forme de survie. La lutte entre l’homme et la nature pour quitter l’ile.

 

 

 

 

La Tortue Rouge

 Michael Dudok de Wit

www.studioghibli.fr

 

 

Il fabrique un radeau de fortune pour s’enfuir. Mais la nature déjoue sa volonté de Sisyphe dix fois, cent fois… 

 

Puis, porté par ses instincts, il apprend à découvrir son environnement, tirer profit de ses atouts. L’ile devient alors un lieu de vie où l’homme ne fait plus qu’un avec la nature. 

 

 

 

La Tortue Rouge

 Michael Dudok de Wit

www.studioghibli.fr

 

 

 

Aller + loin:

 

Michael Dudok de Wit est un auteur d'une sensibilité énorme:  Le moine et le poissonPère et fille et La tortue rouge traitent d'une relation humaine: comment s'arranger avec les contraintes du monde, comment vivre avec l'autre, comment vivre ses désirs. Si les films de Michaël Dudok de Wit déclenchent autant d'enthousiasme, c'est sans doute parce qu'ils touchent, mentalement, physiquement, spirituellement, au coeur de l'être humain.

 

Il faut savoir qu’il a fallu quasiment dix ans à Michaël Dudok De Wit pour écrire, dessiner et tourner La tortue rouge. Le résultat? Le meilleur film d’animation de l’année 2016.

 

La particularité de ce film d’animation est qu’il est sans parole. Seul quelques cris sortent de la bouche des protagonistes. A aucun moment l’ennui ne prend le dessus. Le silence des personnes constitue même un atout puisque cet aspect renforce le film.

 

 

 

 

 

 

À travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

 

Le film révèle l’homme à la nature et inversement, cette réciprocité étant matérialisée par les visions récurrentes du héros. Celle de la famille est certainement l’une des plus touchante et des plus poétiques.

 

 

 

La Tortue Rouge

 Michael Dudok de Wit

www.studioghibli.fr

  

Une ode à la nature, mais aussi une belle leçon de vie. La Tortue Rouge, dans son apparente simplicité nous livre une expérience unique.

 

 

 

 

La Tortue Rouge

http://www.nautiljon.com/breves/

 

La Tortue Rose est en Blu-ray depuis 2016. Il s'agit d'un coffret «prestige» et comprend le Blu-ray, le DVD, un artbook sur l'univers ainsi que le CD de la bande-originale du film.

 

Le coffret comprendra également quelques bonus sur les coulisses de la production du film, notamment un documentaire qui explique la manière dont les dessins ont été animées.

 

 Activités:

 

  • La Tortue Rouge, un long-métragre animation à revisiter dans vos cours de langues à la rentrée 2017.
  • Les enseignants devront tout d'abord présenter le thème aux élèves suivi d'un débat. Après faire voir la bande annonce, continuer la conversation avec les étudiants afin de comprendre, par leurs réactions s'ils ont compris le message: nature-homme.
  • Passer le film (trois/ quatres cours) suivies d'activités pédagogiques préparées d'avance
  • Demander l'aide des professeurs Dessin et Multimédia: création d'une bande dessinée suivie de l'animation de la même.

 

La Professeure GSouto

 

vendredi, le 7 juillet 2017

 

Licença Creative Commons

 

herge1.png

 

Affiche Rmn-Grand Palais 

crédits: Paul Nemerlin, Hergé © Adagp, Paris, 2016 © Hergé-Moulinsart

http://www.grandpalais.fr/

 

Plus nécessaire de presenter la carrière de Georges Remi, dit Hergé, auteur belge de bande dessinée surtout connu pour Les Aventures de Tintin.

 

Le Grand Palais propose à Paris depuis le 28 septembre et jusqu'au 15 janvier 2017, une importante rétrospective de Hergé et son travail. On peut y voir de nombreux crayonnés qui permettent de découvrir un dessinateur acharné.

 

Les Galeries nationales du Grand Palais célèbrent pour la première fois le "9ème art" avec une exposition rétrospective Hergé , organisée en collaboration avec le musée Hergé de Louvain-la-Neuve près de Bruxelles, qui montre comment cette œuvre dessinée, universellement reconnue, se construit et s’inscrit dans son temps et dans une histoire de l’art.

 

 

Le Grand Palais, Paris

http://france.fr/

 

Cette exposition se présente sous la forme "d’un parcours qui propose au visiteur d’explorer des thèmes aussi variés que la famille d’Hergé, les artistes qui bercent son enfance et marquent son développement artistique, la naissance de Tintin, les découvertes technologiques qui ponctuent les aventures du jeune reporter."

 

Si la partie principale de l’exposition repose sur la genèse des 24 albums de Tintin, des facettes moins connues de la vie du dessinateur belge sont aussi présentées.

 

Deux salles consacrées à sa passion pour la peinture et l’art contemporain ouvrent le parcours. On y trouve aussi des publicités qu’il a contribué à réaliser. 

 

 

tintin1.jpg

 

Hergé au Grand Palais

Les albums de Tintin. © GINIES/SIPA

http://www.lepoint.fr/

 

"Perfectionniste et visionnaire, il crée tour à tour Les Exploits de Quick et Flupke (1930) ou Les Aventures de Jo, Zette et Jocko (1935) et fait évoluer ses personnages en lien avec l’actualité contemporaine. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands artistes contemporains et a vendu presque 250 millions d’albums, traduits dans une centaine de langues."

 

 

herge2.jpg

 

Hergé au Grand Palais

© Hergé/Moulinsart 2016

http://www.lepoint.fr/

 

Hergé:

 

Né et résidant en Belgique, il aime dès son plus jeune âge l’école du cinéma et découvre l’esthétique du noir et blanc sur grand écran. Il se délicie tout autant des romans d’aventures que des histoires illustrées et des récits "à ballon" en provenance de France et des États-Unis.  Il se découvre alors une véritable passion pour le dessin et excelle dans l’art de raconter des histoires.  

 

Cet autodidacte, curieux de tout ce qui l’entoure, va tout de suite faire sensation avec les illustrations publiées dès l’adolescence dans la presse catholique belge.

 

La publication des aventures de Tintin dans Le Petit Vingtième à partir du 10 janvier 1929 constitue un véritable tournant. Sans trop s’en rendre compte, Hergé commence une fabuleuse carrière d’auteur, tout à la fois dessinateur et scénariste virtuose.  

 

 

 

 

Parmi ses incontestables succès, on doit à Hergé, l'intronisation de Tintin au panthéon hollywoodien via le film d'animation Les aventures de Tintin: le secret de la licorne  coréalisé par Steven Spielberg et Peter Jackson en 2011, ainsi que l'ouverture en 2009 du musée Hergé, magnifique bâtiment ardemment souhaité par Fanny Rodwell et conçu par Christian de Portzamparc, mais malheureusement trop peu visité en raison d'une localisation un peu lointain du centre (à Louvain-la-Neuve).

 

Aller + loin:

 

Jérôme Neutres pense qu'aujourd'hui encore, il est difficile de faire entrer la bande dessinée au musée. Des résistances persistent dans les arcanes des musées nationaux.

 

Une réalité qui peut surprendre, lorsque l'on sait que Régis Debray écrivait en 1991, dans Vie et mort de l'image. Une histoire du regard en Occident, « la bande dessinée a sans doute atteint ses meilleures performances au cours des dernières décennies. Elle a été promue en art, dotée de ses sites institutionnels, festivals et collectionneurs, concours et discours. »

 

 

Gaston2.jpg

 

Gaston - Franquin © Dargaud-Lombard, 2016

 

 

Mais le Centre Pompidou/ Beaubourg a ouvert aussi les portes à la bande dessinée en présentant Gaston, au-delà de Lagaffe.

 

"L’exposition proposée par la Bibliothèque publique d’information pose un regard neuf sur l’importance de ce personnage qui aura entraîné son créateur très au-delà de la BD jeunesse ; le gaffeur se révélant avec le recul subversif, militant, beatnik, écolo et au final porteur de questionnements très emblématiques de notre époque sur la manière de vivre en société."

 

 

 

 

Savoir +

 

L'exposition oublie parfois le premier public d'Hergé, celui à qui l'auteur s'adressait et auquel il s'adresse encore aujourd'hui en priorité. Les enfants. Certaines pièces feront leur bonheur, comme la maquette de la fusée réalisée pour On a marché sur la Lune ou une séquence d'une émission où le réalisateur Yves Robert commente, admiratif, le découpage d'une planche de Tintin sous le regard amusé d'Hergé.

 

Mais un grand nombre de planches demeurent exposées à hauteur d'adultes, ou jeunes adultes, au moins, peut-être parce qu'ils ne sont pas les premiers destinataires de l'exposition? Certains critiques le disent. Et c'est dommage de ne pas adresser une ezpos

 

 

tintin2.jpg

 

Vue de l'exposition Hergé au Grand Palais. © © Hergé/Moulinsart 2016

http://www.lepoint.fr/

 

"Toute l'extraordinaire complexité d'Hergé était qu'il pouvait s'adresser aux enfants, mais en les tirant toujours vers le haut."

 

Roman Brethes, sur Le Point/ Bandes Dessinées

 

L'exposition a ouvert le 28 septembre 2016 et continue jusqu'au 15 janvier 2017. A profiter des vacances pour y aller, surtout si vous êtes un jeune lycéen ou étudiant d'arts.

 

 

 

 

Actvités: 

 

  • Comme on vient de le lire, Hergé au Grand Palais n'est pas une exposition pensée pour les plus petits. A vous les jeunes lycéens ou étudiant d'arts de profiter de cette importante rétrospective de Hergé et son travail. Bien sûr si vous n'avez eu encore le temps de le faire avant.
  • N'oubliez non plus de passer à Beaubourg afin de visiter l'exposition Gaston, au-delà de Lagaffe, le .Le 'héros sans emploi' créé par Franquin pour animer le journal Spirou. Plus de 900 planches. Gaston, un véritable classique de la BD.

 

La Professeure GSouto

 

lundi, le 12 décembre 2016

 

 Licença Creative Commons

 

source: France.fr/ Le Point/ Le Grand Palais