Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

 

 

 

crédits: ONU Femmes/Gustavo Stephan

http://www.unwomen.org/fr/

 

Aujourd'hui, le 11 octobre, on célébre la 5eme Journée Internationale de la Fille. Depuis 2012, la Journée internationale de la fille est célébrée chaque année le 11 octobre.

 

Cette Journée vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Cette Journée promeut également l'autonomisation des filles et l'exercice de leurs droits fondamentaux.

 

Thème 2017 : 

 

"Autonomisation des filles: avant, pendant et après une crise."

 

Le monde compte aujourd’hui 1,1 milliard de filles. Ensemble, elles représentent une formidable source d'énergie et de créativité, et les millions de filles qui vivent actuellement dans des situations d'urgence n'y font pas exception.

 

Le thème 2017 de cette Journée internationale des filles marque le point de départ d'un effort porté à l'échelle mondiale pour attirer l'attention et répondre aux défis que rencontrent les filles avant, pendant et après une crise.

 

  • 31 millions de filles à l'âge de l'école primaire sont exclues d'apprendre à lire;
  • Seulement 38% des pays ont atteint la parité entre les sexes dans l'enseignement secondaire contre 63% dans le primaire;
  • 493 millions de femmes sont analphabètes - 64% du total mondial.

 

 

crédits: UNESCO

http://en.unesco.org/

 

Savoir +

 

Toutes les 10 minutes une adolescente meurt, victime de violence, quelque part dans le monde. En cas de crise humanitaire, la violence sexiste s’aggrave souvent, soumettant les filles à la violence sexuelle et physique, au mariage précoce, à l’exploitation et à la traite.

 

Les adolescentes vivant dans les zones de conflits sont 90 pour cent plus susceptibles de ne pas être scolarisées, comparé aux adolescentes des pays en paix.

 

Cette situation compromet leurs perspectives d’avenir en matière d’emploi et d’indépendance financière à l’âge adulte.

 

 

 

 

 

Aller + loin:

 

Au cours des 15 dernières années, la communauté internationale a fait des progrès significatifs dans l'amélioration de la vie des filles durant la petite enfance.

 

En 2015, les filles de la génération de la première décennie sont plus susceptibles de s'inscrire à l'école primaire, d'être vaccinées et sont moins susceptibles de souffrir de problèmes de santé et de nutrition que ne l'étaient les générations précédentes.

 

Cependant, les investissements ont été insuffisants pour relever les défis auxquels les filles sont confrontées quand elles entrent dans la deuxième décennie de leur vie.

 

Cela comprend l'obtention d'un enseignement secondaire supérieur de qualité, échapper au mariage des enfants, recevoir des informations et des services liés à la puberté et à la santé reproductive, se protéger contre les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles, ainsi que de la violence basée sur le sexe.

 

À travers le monde, les filles autonomisées font entendre leur voix pour défendre leurs droits et leur protection dans toutes les situations. Elles s’efforcent d’éradiquer la violence à l’égard des femmes et des filles, de faire valoir les droits des populations autochtones, de construire des communautés pacifiques et stables.

 

 

 

Rayanne Cristine Maximo Franca/ Brésil

crédits: ONU Femmes

http://www.unwomen.org/fr/news/stories/

 

Activités:

 

Quiz: Vous pensez tout savoir sur les 1,1 milliard de filles d’aujourd’hui ? Répondez aux questions pour en être sûr. Allez sur la page ONU Femmes.

 

Lire la lutte de Malala pour le droit à léducation: Moi, Malala.

 

"La femme est l'avenir de l'homme."

Difficile de ne pas rendre hommage au poète (et à toutes les femmes) quand il écrivait ce vers...


(poème de Louis Aragon, chanté par Jean Ferrat)

 

La Professeure GSouto

 

mercredi, le 11 octobre 2017

 

Licença Creative Commons

 

 

  

Malala. la jeune pakistanaise

http://www.timeforkids.com/

 

"L'éducation peut trasnformer la vie des filles et consolider leurs communautés. L'Innovation peut nous aider à attendre chaque fille en tranformant  l''éducation."

 

Anthony Lake, le directeur général de l’Unicef

 

Tout le monde connait la jeune-fille Malala. Malala Yousafzai vient d’avoir 16 ans et a repris ses cours au lycée de Birmingham, Angleterre. Elle y est exilée, sans l’avoir choisi.

 

L’école, c’est sa passion, sa mission. Elle ne veut rater un jour de classe, une heure de cours. Même pour faire la promotion de ses Mémoires Moi, Malala qui est sorti il y a quelques jour en France, le 9 octobre 2013., Une date symbolique pour crier au monde qu’elle est plus vivante que jamais.

 

 

Editions Calman-Lévy

http://calmann-levy.fr/

 

 Début septembre,  elle a remporté le prix international de la paix des enfants à La Haye (Pays-Bas), le prix le plus prestigieux d’Amnesty International à Dublin, un prix de la Fondation Clinton à New York,un autre de l’université de Harvard, le prix Anna Politkovskaïa à Londres et le Prix Sakharov du Parlement Européen.

 

En France, elle avait reçu le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes en décembre 2012. C'est à l'ONU que Malala a laissé ce beau message:

 

"Un livre, un crayon, un enfant, et un professeur peuvent changer le monde."

 

Malala, à l'ONU

 

http://www.un.org/fr/ 

 

Aujourd'hui, le 11 octobre on célébre la 2eme Journée Internationale de la Fille. L'Unicef regrette "qu’à l’heure actuelle, des millions de filles soient toujours non scolarisées, dont trente et un millions de filles en âge de fréquenter l’école primaire."

 

La deuxième Journée des filles a pour thème "Innover en faveur de l’éducation des filles".

 

C'est pour son éducation, comme fille et pour l'éducation de toutes les jeunes-filles que Malala se bat. Et pour tout ça, elle a été proposée pour le Prix Nobel de la Paix.

 

 

 

 Malala avec la famillle Obama

photo: Peter de Souza| The White House/Handout/Reuters

http://cdn-parismatch.ladmedia.fr/ 

 

Malala n' pas reçu le prix Nobel de la Paix, mais elle a bénéficié hier d'un entretient privé avec la famille Obama.

La jeune Malala a été reçue par le président Barak Obama, sa femme Michelle et leur fille aînée. Malia, dans le bureau ovale de la Maison Blanche.

 

Le couple Obama a tenu à remercié l’adolescente pour  le travail "inspirant et passionné qu’elle met en œuvre au profit de l’éducation des filles".

 

Et précise dans un communiqué que "les Etats-Unis se joignent au courage de Malala et sa détermination à promouvoir le droit de toutes les jeunes filles d'aller à l'école et de réaliser leurs rêves".

 

Selon l’ONU, 57 millions de garçons et de filles ne vont pas à l’école, 10 millions de filles sont forcées à se marier au lieu d’aller en classe. Il manque 2 millions d’enseignants et 4 millions de salles de classe.

 

"L’éducation est la seule solution, l’éducation avant tout."

 "Je ne suis qu’une fille parmi celles qui ne peuvent faire entendre leur voix."

 

Malala

 

Tous les lecteurs de BlogSkidz savent que je défends le droit à l'éducation, l'éducation de tous les enfants et jeunes et surtout l'égalité des filles pour ce droit fondamentale: Education!

 

Bonne fête, les filles! L'éducation avant tout!

 

La Professeure GSouto

 

vendredi, le 11 octobre 2013

 

 Licença Creative Commons