Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

 

 

 

 

 

crédits: © Ignacio Marin
Phnom Penh, Cambodia

http://www.unesco.org/new/fr/

 

"Éliminer la pauvreté est un impératif du point de vue des droits de l’homme, mais aussi du point de vue du développement et de la paix. C’est pourquoi nous devons agir dès à présent pour concrétiser nos promesses."

 

Irina Bokova, Director General, UNESCO, message

 

journee-pauvrete.gif

 

Journée interlnationale pour l'élimination de la pauvreté

 

Dans un monde caractérisé par un niveau sans précédent de développement économique, de moyens technologiques et de ressources financières, le fait que des millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté suscite une profonde indignation morale.

 

 

La pauvreté n’est pas uniquement un problème économique, mais plutôt un phénomène multidimensionnel qui englobe à la fois l’absence de revenus et l’inexistence des capacités de base nécessaires pour vivre dans la dignité.

 

 

 

 

http://www.fao.org/zhc/fr/

 

Savoir +

 

Le 17 octobre 1987, à l'appel du Père Joseph Wresinski, 100.000 défenseurs des Droits de l'Homme se sont rassemblés sur le Parvis du Trocadéro, à Paris, pour rendre honneur aux victimes de la faim, de la violence et de l'ignorance, pour dire leur refus de la misère et appeler l'humanité à s'unir pour faire respecter les Droits de l'Homme.

 

Une dalle, proclamant ce message, a été inaugurée à cette occasion sur le Parvis des Libertés et des Droits de l'Homme, là où fut signée, en 1948, la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. On peut y lire l'appel du père Joseph :

 

« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré. »

 

 

 

Journée interlnationale pour l'élimination de la pauvreté

crédits: FAO

 

Cette année marque le 25e anniversaire de la déclaration de l'Assemblée générale qui, dans sa résolution 47/196 du 22 décembre 1992, a fait du 17 octobre la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté.

 

Cette année marque également le 30e anniversaire de l'appel à l'action du Père Joseph Wresinski, qui a inspiré cette Journée internationale du 17 octobre.

 

Thème 2017:

"Répondre à l'appel du 17 octobre pour éliminer la pauvreté: une voie vers des sociétés pacifiques et inclusives."

 

Le thème de cette année nous rappelle l'importance de la dignité, de la solidarité et la nécessité d’entendre les personnes les plus défavorisées. Ces valeurs sont soulignées dans l'Appel à l'action pour lutter afin de mettre fin partout à la pauvreté.

 

 Objectifs de développement durable

 http://fr.unesco.org/sdgs 

 

 

Aller + loin:

 

Les personnes vivant dans la pauvreté doivent faire face de nombreux préjudices qui les empêchent de réaliser leurs droits et perpétuent leur pauvreté. Ces préjudices qui sont étroitement liés et produisent des effets synergiques, notamment :

 

  • conditions de travail dangereuses;
  • logement insalubre;
  • manque d’aliments nutritifs;
  • accès inégal à la justice;
  • absence de pouvoir politique; et
  • accès limité aux soins de santé.

 

 

 

 

 

Objectif 2:

 

"Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l'agriculture durable."

 

 

 

http://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/hunger/

 

Activités:

 

  • Revoir les objectifs durables. La classe divisée en groupes duscute et présente des activités pour lutter contre la faim dans leur quartier, spécifiquement l'Objectif 2;
  • Demander aux élèves d'organiser des activités individuelles ou collectives pour soutenir la lutte contre la pauvreté;

  • Gaspillage alimentaire: alerterpour les actions que les élèves peuvent prendre en famille pour éviter le gaspillage alimentaire;

  • Ecrire en groupe / classe un «Manifeste contre la pauvreté» qui sera publié sur le site de l'école, dans le compte de classe sur Facebook, Twitter, Instagram;

  • Pendant la récré, organiser un flash-mob transdisciplinaire au sujet de la journée;

 

"Éliminer la pauvreté est un impératif du point de vue des droits de l’homme, mais aussi du point de vue du développement et de la paix."

 

Irina Bokova, Director General, UNESCO, message

 

La Professeure GSouto

 

mardi, le 17 ocotobre 2017

 

Licença Creative Commons

 

 

 

 

Cadénas d'amour au pont de l'Alma

crédits: Thierry Creux/Ouest-France

http://www.ouest-france.fr/

 

 

 

 

Cadénas d'amour au pont de l'Alma

 Archives Ouest-France/Thierry Creux

http://www.ouest-france.fr/

 

On se souvient bien des cadénas d'amour sur le pont d'Alma. On y a passé à chaque fois qu'on allait à Paris. On devrait faire attention. Pas trop de piétions. Il y avait même des panneaux les derniers temps pour évite trop de passants.

 

Paris, ville de l'amour, voyait depuis quelques années son Pont des Arts se parer de centaines de cadenas. Les amoureux de passage dans la capitale les y accrochaient, après y avoir apposé. Jusqu'au où la mairie de Paris les a retiré. Le pont était en danger. Le poids en était trop. 

 

Savoir +

 

Un an et demi après avoir été retirés, les souvenirs des amoureux de Paris on été mis en vente en mai 2017 au Crédit Municipal de Paris. Tous les bénéfices seront reversés au profit des associations qui viennent au secours des migrants.

 

 

 

 

cadénas d'amour vendus aux enchères

crédits: video Le Parisien

http://www.leparisien.fr/

 

 

Les prix étaient accessibles à tous et peut-être aux amoureux désireux de retrouver leurs cadenas?

 

'Sous les ponts de Paris coule la seine' selon le vers d'Apollinaire. Et une nouvelle forme de générosité aussi avec cette vente aux enchères.

 

Dix-huit mois après que des panneaux vitrés ont remplacé les célèbres cadenas parisiens sur le Pont des Arts étaient actuellement entreposés dans des locaux de la ville, 10 des 65 tonnes de métaux recueillies. Le 13 mai dernier ils ont été vendues au profit d'action de solidarité et des associations qui viennent au secours des réfugiés.

 

Qui veut acheter des cadenas en laiton rouillé achetés trois francs six sous au quincaillier du coin mais symbole de l’amour à Paris ? Si vous êtes sentimental, fétichiste, sociologue ou ferrailleur, ne manquez pas cette vente aux enchères !

 

 

 

 

cadénas d'amour vendus aux enchères

crédits: video CNews

http://www.cnews.fr/

 

Aller + loin:

 

Samedi dernier, le 13 mai, plus de 4 t de cadenas d’amour ont été adjugées sous le marteau d’un commissaire-priseur au Crédit municipal. En grappes ou sur grille !

 

Et c’est pour la bonne cause. Les bénéfices seront reversés, à l’initiative de la Ville, à trois associations mobilisées dans l’accueil des réfugiés : Emmaüs solidarité, Solipam et l’Armée du Salut.

 

La vente a totalisé 250.000 euros après quatre heures d'enchères pour lesquelles quelques centaines de personnes s'étaient déplacées, par roulement, au Crédit Municipal de Paris.

 

 

 

 

expo aux enchères des cadenas d'amour

crédits: ©Jacques Demarthon/ AFP

http://actu.orange.fr/france/

 

150 'grappes' et quinze morceaux de grilles du Pont des Arts recouvertes de cadenas étaient proposés. Très médiatisées, ces enchères ont été très suivies et il y avait beaucoup, beaucoup d'Américains.

 

Ce sont des grands amoureux de Paris, mais il y a eu aussi des Italiens, des Brésiliens, des Asiatiques de Taïwan, Corée, Chine, Japon». Le «French Lover» part à 2.400 euros. Un lot en «pavé de Paris, de 7 kg avec le socle!» est vendu 1.000 euros en quelques secondes.

 

 

 

 

Cadénas d'amour vendus aux enchères

crédits: Jacques Demarthon/ AFP

http://www.lefigaro.fr/culture/

 

 

La balançoire", "Sur un Air de Paris", "Sur les pavés de Paris", "From Paris with Love", noms donnés aux lots rassemblés par couleurs ou par formes, sur des socles en pavé, en bois ou plexiglas, sont partis à des centaines d'euros, souvent proches du millier.

 

Ces cadenas verrouillés et sans clés, provennaient principalement du pont des Arts (VIe) mais aussi du pont de l’Archevêché, près de Notre-Dame (Ve). Près de Notre-Dame, le Pont de l’Archevêché avait disparu sous les cadenas, le Pont des Arts aussi.

 

Ils ont été accrochés aux grilles par les amoureux venus du monde entier se jurant fidélité dans «la City of love» pendant des années.

 

 

 

 

 Pont de l'Archevêque. Paris

http://decisionlocale.com/

 

Les bénéfices de la vente devaient en effet aller à trois associations mobilisées dans l'accueil et l'accompagnement des réfugiés accueillis par la Ville de Paris: Solipam, l'Armée du Salut et Emmaüs Solidarité.

 

 

 

 

 

"C'est formidable, c'est beaucoup d'humanité", se félicite Bruno Morel, directeur général d'Emmaüs Solidarité. L'association consacrera sa part à la construction d'aires de jeux pour enfants au centre d'accueil qu'elle gère à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

 

Des centaines de milliers de ces cadenas étaient accrochés aux grilles des ponts de Paris, engendrant des problèmes de sécurité et dégradant le patrimoine, avant leur enlèvement. La mairie de Paris a décidé d'en vendre une petite partie, pour cette seule et unique occasion.

 

Eh! Bien, on est content que tout ça puisse aider la crise humanitaire en ce qui concerne les réfugiés.

 

 

Activités:

 

  • Demander aux élèves de faire une recherche sur ces organismes humanitaires;
  • Demander leur opinion sur le but humanitaire de la vente aux enchères des cadénas d'amour;
  • Faire une petite randonnée aux organsiations et se renseigner sur l'aide de volontariat;
  • Préparer une exposition dans la bibliothèque scolaire sur l'histoire de cette vente aux enchères, en y ajoutant des message de solidarité envers les réfugiés;
  • Participer ce projet à d'autres établissements scolaires en les invitant à déveloper d'autres projets ou activités de solidarité.

 

La Professeure GSouto

 

mardi, le 15 mai 2017

 

Licença Creative Commons

 

 

cartoon : Franquin

crédits: photo Twitter

http://i.f1g.fr/

 

L'aéroport de Zaventem de Bruxelles touché, puis le métro à la station Maalbeek. Des attentats ont visé Bruxelles, la capitale belge ce mardi matin, faisant plus de 30 morts et plus de 200 blessés.

 

L'émoi est partout! En Belgique, en France, en Europe et partout dans le monde. Hier, le 22 mars 2016, l'Europe s'est réveillée  bouleversée. La Belgique était atteinte à Bruxelles, à l'aéroport de Zaventem et dans le metro à Maalbeek.

 

Tintin_Brussels_tributes.jpg

 

Tintin/ Hergé

cartoons : --- et Vlado

crédits: AFP/ AFP

https://twitter.com/

 

 Le moteur de recherche Google (langue française) publie aujourd'hui, sur sa page d'accueil, un ruban noir.

 

La population mondiale et les internautes de toutes les religions y compris mulsumane, condamnent ces actes, se désolidarisent et demandent d'éviter des stigmatisations.

 

Les dessinateurs comme à Paris ont pris leurs crayons et convoquent la bande dessinée pour exprimer leur soutien à la Belgique, grand pays de la bande dessinnée. De nombreux artistes se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour exprimer leur émotion en dessin.

 

 

Des héros de la BD

cartoon: Rodier

crédits: photo Twitter

http://i.f1g.fr/

 

"On retrouve évidemment les personnages emblématiques de la bande dessinée belge, entre autres. Souvent en larmes ou bien drapés des couleurs belges, les héros dessinés, connus dans le monde entier, témoignent de leur tristesse et adressent leur soutien aux victimes des attaques terroristes."

 

Après #JeSuisCharlie, et #PrayforParis, les réseaux sociaux partagent les héros de la bande dessinée en hommage à Bruxelles.

 

Et les élèves?

 

Les écoles sont fermées. C'est la pause Pâques. Mais dans qunize jour les élèves reviendront. Ils parleront de cet attentat qu'ils on vu des jours et des jours, à la télé, dans les réseaux sociaux. Difficile d'y échapper. Les images sont diffusées en boucle. 

 

Les images ont un impact plus fort que les mots sur le psychisme. Et il faut bien parler avec eux. Ils voudront exprimer leurs sentiments. Ils ont des copains musulmains qui n'ont rien à voir avec cette tragédie qui se répète depuis un an.

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions. Ils seront plus informés, ont écouté la famille, ils ont parlé avec leurs parents, grand parents, copains pendant les vacances.

 

 

cartoon: YGreck

crédits: photo Twitter

http://i.f1g.fr/

 

Activités:

 

 Ne pas préparer un cours particulier. Juste se mettre à l'écoute des élèves. Et avoir quand même quelques supports pédagogiques.

 

  • Comment trouver les mots justes ! L'important? Demander aux élèves ce qu'ils ont ressenti face à l'injustice. Inviter les étudiants à partager avec vous leurs émotions.
  • Suivre la pensée des élèves et ne pas imposer nos mots ou idées. Laissez venir, les laisser s'exprimer, les rassurer aussi. Il ne faut pas hésiter à mettre de l'humain dans tout ça.
  • Il faudra accueillir les émotions, et donner des informations sans rentrer dans les détails complexes. 
  • Il ne faut pas en tout cas leur faire croire qu'on a réponse à tout. Si on n'a pas de réponse, ne pas hésiter à dire qu'on ne sait pas.
  • Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent partant des informations qu’ils ont vu et lu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions. 
  • Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité,les hommages, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.
  • Proposer aux plus grands de vous rendre aux lieu de soutien.
  • Laisser la liberté aux élèves de s'exprimer visuellement à partir de ces héros de bande dessinée. Faire une expo/ hommage dans la bibliothèque du collège, lycée.

 

Des ressources, vous les retrouverez à Talking about Freedom of Expression in School.  Le Café Pédagogique a offert aussi un outil pédagogique important que j'ai déjà partagé en novembre. L'interview avec la psychologue Agnès Florian Que faire lundi matin? Très utile aux professeurs et aux parents.

 

Bien conscients de leurs responsabilités, mais fragilisés, eux aussi, les enseignants se présenteront devant les élèves après Pâques.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

#BruxellesJetaime

 

La Professeure GSouto

 

mercredi, le 23 mars 2016

 

Licença Creative Commons

 

source: cartoons Le Figaro| Culture

 

 

 

Journée des droits de l'homme

 http://www.ohchr.org/

 

Le 10 décembre on célèbre la Journée des droits de l'homme. L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 10 décembre Journée des droits de l'homme en 1950 afin de promouvoir auprès de tous les peuples la Déclaration universelle des droits de l'homme, idéal commun à atteindre par tous et par toutes les nations.

 

Le thème 2015 "Nos droits. Nos libertés. Toujours". La campagne « Nos droits. Nos libertés. Toujours. » vise à promouvoir et sensibiliser aux deux Pactes qui fêtent leur 50e anniversaire.

 

La campagne, qui durera toute l'année, est centrée sur le thème des droits et libertés - la liberté d’expression, la liberté de religion, la liberté de vivre à l’abri du besoin et la liberté de vivre à l’abri de la peur - sur lesquels se fonde la Charte internationale des droits de l'homme.

 

 

salon-du-livre2015.jpg

 

http://slpj.fr/

 

A propos de cette journée et du thème 2015, j'aimerais vous présenter le livre Eux c’est nous qui a été publié peu avant le Salon du livre e de la presse jeunesse 2015.

 

Les éditeurs jeunesse s’engagent pour l’accueil des réfugiés.  Réaffirmer des valeurs fortes d’accueil et de solidarité à l’égard des réfugiés, sensibiliser et expliquer aux enfants, jeunes lecteurs et adultes qui les entourent, les fondements et les enjeux de cette actualité, tel est le projet d’édition réalisé par un collectif d’éditeurs jeunesse, auquel s’est associé le Salon et les libraires.

 

Résumé:

 

Agissons ensemble avec un livre ! Face au plus grand exode depuis la Seconde Guerre mondiale, nous, éditeurs jeunesse, avons décidé de réaffirmer des valeurs fortes d’accueil et de solidarité à l’égard des réfugiés, et d’expliquer à notre public les enfants, les jeunes lecteurs et les adultes qui les entourent les fondements et les enjeux de cette actualité. Pour la première fois, via un collectif créé pour la cause, nous publions ensemble un livre : Eux, c’est nous.

 

 

Eux, c'est nous

Daniel Pennac

illustration: Serge Bloch

http://static.fnac-static.com/

 

Savoir +

 

Cette action a été lancée le 8 octobre lors de la conférence de presse du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. Elle vise à réaffirmer « des valeurs fortes d’accueil et de solidarité à l’égard des réfugiés, et d’expliquer à notre public – les enfants, les jeunes lecteurs et les adultes qui les entourent – les fondements et les enjeux de cette actualité », ont expliqué les éditeurs qui publient ensemble Eux, c’est nous.

 

eux-cest-nous4.jpg

 

Eux, c'est nous

Daniel Pennac

illustration: Serge Bloch

http://images.telerama.fr/

 

Les textes de Daniel Pennac, grande voix de la littérature jeunesse, et de Jessie Magana et Carole Saturno, sont illustrés par le trait si généreux de Serge Bloch.


L'ouvrage a paru le 20 novembre 2015 et est vendu au prix de 3 euros. L'intégralité des ventes sera reversée à la CIMADE, association oeuvrant depuis des années auprès des migrants, des réfugiés et des demandeurs d’asile.

 

"Ces gens qui pourraient être moi, toi, vous. Nous. Mais qui sont eux. "

 

Daniel Pennac

 

Aller + loin:

 

 

Le Roman d'Ernest et Célestine

Danniel Pennac 

http://www.encrenoire.be/

 

Daniel Pennac, l'auter de Le Roman d'Ernest et Celestine qui fut adapté au cinéma d'animation et qui a été dans la course des Oscars, dans la catégorie "Meilleur film d'animation" (2014).

 

 

 

Ernest et Célestine, film

http://livre-enfant-ado.blogs.la-croix.com/

 

 

 

 

Eux, c’est nous réunit un texte vibrant à réfléchir et à raisonner offert par Daniel Pennac et un lexique sous forme d’un acrostiche avec les huit lettres du mot RÉFUGIÉS expliquant les situations vécues par enfants, ces hommes, et ces femmes en souffrance composé par Carole Saturno, Jessie Magana, le tout illustré par l’illustrateur Serge Bloch.

 

 

 

 Eux, c'est nous

http://www.sergebloch.net/

 

800 exemplaires ont été offerts par le Salon au classes de Seine-Saint-Denis qui ont participé à l’événement.

 

Un livre à acheter par les bibliothèques scolaires et qui devra être lu en cours de langues ou enseignement moral et civique qui a remplacé l'éducation civique lors de la rentrée 2015-2016

 

Activités:

 

  • Après les vacances de noël, proposez à vos élèves de lire Eux,c'est nous en introduisant des valeurs comme la solidarité.
  • Relire les droits de l'homme, en s'arrêtant davantage sur le thème des droits et libertés.
  • Essayer de faire comprendre uax plus jeunes ce que c'est un réfugié ou migrant, en complétant avec des activités pédagogiques lecture, droits de l'homme, guerre, et d'autres thèmes qui puissent enrichir le cotè humain des étudiants.

 

La Professeure GSouto
 
jeudi, le 10 décembre 2015
 
 
Licença Creative Commons

 

 

Attaques-a-Paris-le-petit-nicolas.jpg

 

Paris

Le Petit Nicolas

https://www.facebook.com/Lepetitnicolas/

 

"Vous voulez la paix : créez l'amour."

 

Victor Hugo

 

Abasourdis devant la terreur au Bataclan*, les yeux humides, les passants présents aux abords des lieux des attentats de vendredi soir à Paris peinent samedi matin, "choqués", à réaliser la violence de les attaques sans précédent.

 

"Je ne comprends pas", dit Peggy, les yeux rouges, "très choquée". "C'est un endroit où les jeunes viennent faire la fête". 

 

Après #JeSuisCharlie, les réseaux sociaux partagent #PrayforParis. L'émoi est partout, en France, et dans le monde. Hier, le 13 novembre 2015. Six attaques de vendredi soir ont fait au moins 128 morts à Paris et près du Stade de France à Saint-Denis, où se tenait un match de football France-Allemagne. 

 

Des équipes de psychiatres du Samu ont été mobilisés pour faire des maraudes dans le quartier du Bataclan pour repérer les personnes en état de choc, "les ramener à la réalité", "et repérer ceux qui sont susceptibles de développer un symptôme post-traumatique".

 

*Le Bataclan est une salle de spectacle parisienne édifiée par l'architecte Charles Duval en 1864. Son nom fait référence à Ba-ta-clan, opérette d'Offenbach.

 

L'établissement fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 

 

illustration : Jack

http://www.cahiers-pedagogiques.com/

 

 

Et les élèves?

Les écoles sont fermées. Mais la semaine prochaine, les élèves reviendront. Iil faut bien parler avec eux. Ils ont out vu à a télé, aux réseaux sociaux et ils voudront exprimer leurs sentiments. Ils ont des copains musulmains qui condamnent les attentats

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions.

 

Attaques-a-Paris-lumiere.jpg

 

Activités:

 

 Pour ce lundi, ne pas préparer un cours particulier. Juste se mettre à l'écoute des élèves. Et avoir quand même quelques supports pédagogiques.

 

  • À midi (heure Paris) une minute de silence dans les établissements scolaires. Il faut expliquer en exposant à quoi ça sert ce moment de recueillement, comment ça va se passer. Tout va bien se passer bien que les enseignants affaire à des adolescents. Et un ado, souvent, ça aime provoquer. Ne craignez pas, si au début des cours de lundi, vous expliquez bien la symbolique de ce geste qui se répétera un peu partout dans le monde.
  • Comment trouver les mots justes ! L'important? Suivre la pensée des élèves et ne pas imposer nos mots ou idées. Laissez venir, les laisser s'exprimer, les rassurer aussi. Il ne faut pas hésiter à mettre de l'humain dans tout ça.
  • Il faudra accueillir les émotions, et donner des informations.Il ne faut pas en tout cas leur faire croire qu'on a réponse à tout. Si on n'a pas de réponse, ne pas hésiter à dire qu'on ne sait pas.
  • Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent partant des informations qu’ils ont vu et lu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions. 
  • Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.

 

Des ressources, vous les retrouverez à Talking about Freedom of Expression in School.  Le Café Pédagogique vous offrent aussi un outil pédagogique important: L'interview avec la psychologue Agnès Florian Que faire lundi matin?

 

Bien conscients de leurs responsabilités, mais fragilisés, eux aussi, les enseignants se présenteront devant les élèves lundi matin.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

#ParisJetAime

 

Près du Bataclan, contre les barrières du périmètre de sécurité, quelques roses rouges et blanches, laissées là par un passant.

 

Dessus, deux petits mots: "Pour les potes que je connaissais et que je ne connaissais pas, pour la vie". "Pour les anges du rock'n'roll".

 

(texte inspiré d'un reportage sur le Nouvel Observateur)

 

La Professeure GSouto

 

samedi, le 14 novembre 2015

 

Licença Creative Commons

 

charlie-Uderzo-illustrateur-francais.png

 

Uderzo, illustrateur français | cartoon #JeSuisCharlie, 2015

http://www.elle.fr/

 

"Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d’un même navire."

 

Antoine de Saint-Exupéry, Terre des Hommes, 1939

 

L'émoi est partout, en France, et dans le monde. Hier, le 7 janvier 2015, douze personnes tuées, et onze gravement blessées, au siège d'un hebdo satirique, à Paris.

 

Le moteur de recherche Google (langue française) publie aujourd'hui, sur sa page d'accueil, le cartoon "Je suis Charlie".

 

La population mondiale et les internautes de confession musulmane condamnent ces actes, se désolidarisent et demandent d'éviter des stigmatisations.

 

charlie2.jpg

 

"Je suis Charlie" est sur toutes les lèvres, sur presque toutes les photos de profil des réseaux sociaux, les pancartes des rassemblements de solidarité hier soir à Paris, à Bruxelles, à Londres, et aujourd'hui dans presque toutes les grande villes européennes et mondiales, les unes des journaux et même sur les panneaux d'affichage de certaines villes, et auto-routes françaises.

 

Ces trois mots et ce logo sont apparus en ligne immédiatement après l'annonce de l'attaque au siège de Charlie Hebdo. "Je suis Charlie" est né spontanément sur Twitter ce 7 janvier de la main d'un directeur artistique.

 

Et les élèves? Oui, il faut bien parler avec les élèves, ils ont tout vu sur la télé, aux réseaux sociaux et ils veulent comprendre et exprimer leurs sentiments.

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions.

 

charlie-ecole.jpg

 CM1 Martin Martine

https://twitter.com/CM1_Mart1/

 

Partout en France, de nombreuses classes ont rendu hommage aux victimes de l’attentat du 7 janvier 2015 à leur manière, à travers des initiatives relayées sur les réseaux sociaux.

 

La ministre de l’Éducation avait invité l’ensemble des enseignants à "répondre favorablement aux besoins ou demandes d'expression qui pourraient avoir lieu dans les classes".

 

Bien sûr, pas necéssaire de le demander. Les enseignants sont toujours touchés par les grandes causes et surtout comprennent et sont très attentifs aux besoins de leurs élèves.

 

Une minute de silence a été organisé, jeudi 8 janvier, à midi, dans les écoles, collèges et lycées conformément à la volonté du président de la République.

 

Mais pas seulement en France. Dans les écoles, collèges et lycées portugais la minute de silence a été faite en toute solidarité et respect.

 

La liberté d'expression touche à tous, et surtout ça se pratique tous les jours dans les cours de toutes disciplines. La liberté d'expression nous donne le plasir de parler, et d'écrire. Et le plaisir d'enseigner.

 

 Activités:

Comment trouver les mots justes ! L'important? Suivre la pensée des élèves et non imposer nos mots.

 

Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent des informations qu’ils ont vu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions.

 

L'important? Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

La citation de Saint-Exupéry que nous avons partagé avec vous au début de ce post, exprime tout.

 

#NousSommesTousCharlie

 

La Professeure GSouto

 

jeudi, le 8 janvier 2015

blogskiz88x31.png

 

aids.jpg

 http://www2.lyc-gillesdegennes.ac-aix-marseille.fr/

 

Aujourd'hui, le 1er décembre se célèbre dans le monde, la Journée mondiale de lutte contre le Sida, pour rappeler que la maladie existe toujours.

 

“En cette Journée mondiale de la lutte contre le sida, j’appelle les dirigeants du monde entier à rejoindre l’effort collectif. Nous nous sommes fixé un objectif ambitieux vers lequel nous progressons désormais de plus en plus rapidement. Œuvrons ensemble pour éradiquer le sida d’ici à 2030.”

 

 Ban Ki-moon, message 2014

 

En 1988, l’Assemblée générale avait exprimé sa vive préoccupation devant la pandémie de sida. Notant que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait choisi la date du 1er décembre 1988 comme Journée mondiale du sida, l’Assemblée a souligné l’importance de cette manifestation.

 

La France, même l'Elysée, palais présidentiel, a affiché pour la première fois deux rubans rouges sur ses colonnes pour marquer la Journée mondiale de lutter contre le Sida en 2009.

 

aids-closegap.jpg

http://wa1.www.unesco.org/

 

Le slogan de l’UNESCO "Combler l’écart : Commençons par l’éducation" pour la Journée mondiale de la lutte contre le SIDA 2014, qui fait écho à la campagne de l’ONUSIDA "Combler l’écart ", appelle à mettre fin à l’épidémie de SIDA d’ici à 2030.

 

Le secteur de l’éducation a un rôle essentiel à jouer pour combler l’écart en prévenant les nouvelles infections chez les jeunes, en soutenant le dépistage, les traitements et les soins, et en réduisant la stigmatisation et la discrimination à l’école.

 

aids2.jpg

 

Aujourd’hui, plus de 41 millions de personnes sont séropositives et sidéennes. La journée mondiale de lutte contre le SIDA n'est pas la seule occasion de revenir sur ce dossier brûlant, mais en insistant sur le fait que nous devons être tous ensemble contre le SIDA, elle a toute sa place dans le calendrier des journées internationales.

 

aids-monnaiesida.jpg

 https://www.sidaction.org/

 

À l’occasion du 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida, la Monnaie de Paris soutient Sidaction et frappe une pièce de monnaie commémorative de 2€.

 

Pour la première fois, cette institution multiséculaire émet une pièce en couleur qui arbore le ruban rouge, symbole mondialement reconnu de la lutte contre le sida.

 

Cette monnaie est disponible en tirage Brillant Universel (prix de vente 10 €) ou en qualité Belle Épreuve (prix de vente 20 €).

Pour chaque pièce commémorative achetée, la Monnaie de Paris reversera 2 € à l’association Sidaction

 

Parallèlement à la frappe de cette monnaie de 2 € commémorative en qualité Belle Epreuve (BE) ou Brillant Universel (BU), la Monnaie de Paris a également mis en circulation une pièce de 2 € courante, à 3 millions d’exemplaires, que les Français ont pu découvrir dès le 24 novembre.

 

Activités:

 

  • Combler l'écart en matière de récit - demandez à vos élèves de créer la charte Education et Sida au lycée.

 

  • Combler l’écart en matière de lieu – découvrez où se situent les écarts dans votre ville ou votre pays.

 

  • Combler l’écart en matière d’éducation – participez et apportez votre soutien à une organisation locale de lutte contre le sida.

 

La Professeure GSouto

 

lundi, le 1er décembre 2014

 

blogskiz88x31.png

 

 

 

octobrerose1.jpg

 

 

En octobre 2014, pour la 21ème année consécutive en France, la campagne de lutte contre le cancer du sein,  organisée par l'association Le Cancer du Sein, Parlons-en ! vous propose de lutter contre le cancer du sein en vous informant et en dialoguant.


Différents outils de communication sont à votre disposition. Ils vous permettront de trouver l'information qui vous intéresse ou encore, par exemple sur le site, de poser vos questions directement à un médecin cancérologue, du 1er octobre au 15 novembre.


De grands évènements ont marqué les différentes campagnes d'octobre de ces dernères années, comme les flashs mobs au Trocadéro et au musée du quai Branly en 2008 et en 2009 avec de grands lâchers de ballons ; l'évènement Avec Vous au Grand Palais, en partenariat avec la RMN en 2011 et "Jardins d'Espoir" en 2013, qui a mobilisé près de 15 monumets et sites nationaux, en partenariat avec le CMN.



  

 

 

Le 7 octobre 2014, dans la tradition des grandes illuminations mises en place par Estée Lauder Companies à travers le monde, la Tour Eiffel s'est illuminée de rose en signe de solidarité envers tous celles et ceux qui se battent contre la maladie.

Ce qui paraissait un rêve il y a 21 ans s'est réalisé le 7 octobre 2014 grâce aux efforts de tous et à cette vague de solidarité et d'espoir qui grandit d'année en année. L'illumination de la Tour Eiffel en rose, le monument sans doute le plus iconique du monde, est plus qu'un symbole : c'est un signe de victoire sur la maladie, victoire gagnée pas à pas mais sans faillir, jusqu'à ce qu'elle devienne absolue.

Plus qu'un symbole, c'est un signe de victoire absolue sur lla maladie, victoire gagnée à pas mais sans faillir, vers laquelle on avance un pas de plus chaque jour.

Habillée de rose, la tour Eiffel scintille tous les soirs... On ne s'en lasse pas !

 

octobrerose.JPG

 

Présents partout en France pour informer, mobiliser, parler, démocratiser, sensibiliser le plus grand nombre à la lutte contre le cancer, les Comités départementaux organisent des événements durant tout le mois d’Octobre. Par exemple :

  • courses solidaires : la Strabourgeoise, la Lorientaise Ardéchoise, les demoiselles du Bugatti…
  • des conférences, débats et tables rondes
  • triathlons, randonnées, marches, 
  • concerts, soirées spectacles,
  • soins esthétiques, massages, et cours de sports (activités physiques adaptées)
  • autres

 

Bien sûr que ça c'est une affaire de femmes à partir de 40-50 ans. Mais on ne doit pas oublier les jeunes élèves. L'information ça aide à accompagner les cas dans la famille, malheuresement, la mère ou grand-mère.

 

octobrerose-Betisier-enfants-Betisier-cancer.jpg

 

 

 http://media.rosemagazine.fr/

 

Je crois qu'on peut bien faire une sensabilisation au collège et lycée, en parlant de la santé du sein pour une information adéquate au niveau d'apprentissage des élèves. Sans plus, rien que les préparer à être bien informés et ne pas paniquer devant un sujet pas toujours facile mais qui a de plus en plus de grosses chances de réussite.

 

 Activités:

  • Présenter la vidéo Tour Eiffel à propos de l'introduction de Octobre Rose dans le cours;
  • Demander aux élèves de s'exprimer sur leur connaissances de la maladie;
  • Faire une recherche sur la santé du sein;
  • Débat sur des cas que les étudiants connaissent par de films, annonces télé, histoires de vie (chanteuses, actrices).

 

Bon, je peux vous assurer que les élèves participent vraiment à des cours d'information sur différents aspects de la santé et sont assez interessés aux problèmes, même dans les cours de langue. En plus, ça les aident à mieux comprendre la solidarité.

Mais surtout, leur faire comprendre que le cancer du sein a de nos jours un pourcentage énorme de réussite.

 

Solidarité, dépistage, espoir

 

La Professeure GSouto

15.10.2014

 

Creative Commons License

 

 

 

 

 

 

Typhon Haiyan | Philippines Le bilan

photo: Charisme Sayat | AFP

http://referentiel.nouvelobs.com/ 

 

Le bilan ne cesse de s'alourdir. Après le passage, vendredi 8 et samedi 9 novembre, du puissant typhon Haiyan sur les Philippines, le bilan est toujours térrifiant.

 

Les autorités évoquent jusqu'à présent 10 000 victimes 'ensemble du pays, mais les Nations Unies ont annoncé, lundi, le 11 novembre, qu'en réalité "prèsde 10 000 personnes ont été tuées" dans la seule ville de Tacloban et qu'il fallait "s'attendre au pire".

 

Quatre jours après le passage de l'un des plus puissants typhons à avoir jamais touché terre, accompagné par des vents dépassant les 300 km/heure et des vagues de plus de 5 mètres, l'ampleur du cataclysme est encore difficile à saisir.

 

 

 

 

Typhon Haiyan | Mère et enfants

photo: REUTERS

 http://i1.mirror.co.uk/

 

Certaines zones des deux îles les plus touchées, Leyte et Samar, offrent un spectacle d'horreur avec des villes quasiment rasées. 

 

De nombreux journalistes s'y étaient réfugiés pour couvrir l'arrivée du typhon et ont assisté à l'état de délabrement croissant de la ville, "les bâtiments défoncés et les arbres déracinés, le pillage généralisé et les cadavres qui se décomposent".

 

L'ONU a réclamé mardi 301 millinos de dollar pour soutenir les Philippines ravagées par le typhon Haiyan

tandis  que les navires américains et britaniques sont partis pour l'archipel afin de venir en aide aux inombrales rescapés à court d'eau et de nourriture.

 

Quelques jours après le passage du typhon, et alors que les survivants étaient livrés à eux-mêmes, des ont commencé à dévaliser les magasins d'alimentation et d'électroménager.

 

Le porte-parole de la défense civile locale, Reynaldo Balido, a indiqué à la chaîne de télévision ABS-CBN que la restauration de l'ordre à Tacloban était "l'une des priorités" des autorités.

 

 

 

 

Famille atteint de l'aide | Philippines

photo: Unicef | JMaitem

http://s3.thejournal.ie/ 

 

Un avion de l'Unicef contenant 60 tonnes d'aide, dont des tentes et des médicaments, devait également arriver aujourd'hui, mardi, aux Philippines, suivi d'équipements de purification d'eau.

 

Face à l'ampleur du cataclysme, en plus des Etats-Unis, plusieurs pays et organisations, dont l'Union Européenne, ont proposé leur aide financière ou matérielle, qui pourrait être nécessaire pendant des années. L'ONU estime qu'au moins 300 millions d'euros seront nécessaires pour "lancer un plan d'action qui se concentre sur la nourriture, la santé, l'assainissement, les abris, le retrait des débris et aussi la protection des plus vulnérables".

 

 

 

 

Mére et enfant | Philippines

photo: Unicef | JMaitem

http://s3.thejournal.ie/

 

Face à l'ampleur du cataclysme, en plus des Etats-Unis, plusieurs pays et organisations, dont l'Union Européenne, ont proposé leur aide financière ou matérielle, qui pourrait être nécessaire pendant des années. L'ONU estime qu'au moins 300 millions d'euros seront nécessaires pour "lancer un plan d'action qui se concentre sur la nourriture, la santé, l'assainissement, les abris, le retrait des débris et aussi la protection des plus vulnérables".

 

Les humanitaires, dont plusieurs organisations ont appelé aux dons, espèrent une meilleure coopération que lors du tsunami en 2004. Plusieurs ONG, comme la Croix-Rouge britannique, avaient alors déploré la concurrence entre agences ou ONG, l'acheminement d'équipement ou de denrées inutiles et la difficulté à gérer les dotations financières.

 

Certes, c'est que la population Philippine continue à demander de la nourriture, de l'eau, de la protection pour ses enfants. Il est temps d'union, pas de concurrence entre organisations.

 

Il y des associations à qui vous pouvez aider comme l'Unicef ou la Croix Rouge et d'autre sur le site TF1 et essayez de voir de  vous joindre à cette aide.

 

La solidarité est essentielle plus que jamais, dans un monde où le changement climatique devient le pire ennemi de l'humanité.

 

La Professeure GSouto

 

mardi, le 12 novembre 2013

 

{#emotions_dlg.meeting}

 

1) Le bilan victimes mortelles vient d'être revu à la baisse par le président philippin. Benigno Aquino, qui a déclaré, ce soir, à CNN que le nombre de morts pourrait se situer entre 2 000 et 2 500, contrairement aux 10 000 annoncés.

 

Mise à jour: mercredi, le 13 novembre 2013

 

Licença Creative Commons

 

 

 

Copyright © 2011 AP

AP/Kyodo News

http://www.mcclatchydc.com/

 

Alors qu'une catastrophe nucléaire plane toujours sur l'archipel du Japon, les autorités continuent de compter ses victimes. Selon la télévision publique NHK, plus de 10 000 personnes pourraient avoir été tuées lors du séisme, d'une magnitude de 8,9 sur l'échelle de Richter, presque aussitôt suivi d'un tsunami dévastateur, a annoncé dimanche le chef de la police locale.

 

Le bilan provisoire du séisme s'élève à 1800 morts et disparus. Mais il devrait s'alourdir car des milliers de personnes étaient portées manquantes, notamment dans le port de Minamisanriku.

 

 

 

 

(AP Photo/Kyodo News) 

http://d.yimg.com

 

Selon le chef de la police locale, plus de dix mille personnes pourraient avoir été tuées lors du séisme et du tsunami qui a dévasté la préfecture (région) de Miyagi, la plus proche de l'épicentre.

 

Une gigantesque opération de secours est en cours. 100.000 militaires sont mobilisés. L'Australie, les États-Unis et l'UE a déjà envoyé son aide.

 

Deux jours après le séisme le plus fort jamais enregistré au Japon, les inquiétudes sont très vives sur la situation dans les deux centrales nucléaires de Fukushima, à 250 km au nord de Tokyo.

 

 

 

AP Photo

http://i.f1g.fr/media/

 

Une explosion a frappé Fukushima n°1 samedi. La radioactivité est très supérieure à la moyenne sur ce site et la population est incitée à rester cloisonnée. 215.000 personnes ont été évacuées. L'accident est évalué à 4 sur une échelle de 7.

 

Aujourd'hui, dimanche, le gouvernement japonais a reconnu qu'un deuxième réacteur donne des signes de problèmes, avec un risque d'explosion.

 

L'ambassade de France a indiqué qu'elle était toujours sans nouvelles de 20 Français recherchés dans la région de Sendaïi.

 

La France conseille à ses ressortissants habitant la région de Tokyo de " s'éloigner pour quelques jours " s'ils n'ont " pas une raison particulière " d'y rester.

 

fr.news.yahoo.com

  

 

 

 

Du Portugal, il y avait 450 personnes qui vivaient au Japon. Pour l'instant, selon l'ambassade portugaise au Japon, une femme continue dispparue. Mais il y a aussi des portugais qui étaient au Japon en voyage d'affaires et quelques touristes, au moment du séisme.

 

Le monde est glacé d'horreur devant ces images! Un pays martyrisé et des conséquences incalculables, qui sait pour le monde aussi...

 

 

 

crédits: Tomu Yamanka

http://mb.web.sapo.io/

 

Il y a cinq ans, le Japon fut atteint par une catastrophe immense.Après le tremblement de terre, la tragédie à Fukushima.

 

 

 

crédits: AFP or licensors

http://mb.web.sapo.io/

 

Aujourd'hui, les japonais prêtent leur hommage aux 18.500 morts et demande la fin de l'énergie nucléaire.

 

 La Professeure GSouto

 

13.03.2011

 

mise-à-jour 11.03.2016

 

 Licença Creative Commons