Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

  

 

illustration: Soledad Bravi

http://en.fleux.com/parisian-terraces-

 

   

Bonne année 2017! On y croit. Et pour continuer mon top de l'année 2016, je partage avec vous les posts les plus lus 2016, #semestre2. Vous continuez à me suivre et j'en suis ravie. Vous devenez plus nombreux chaque jour. Je ne peux que vous remercier.

 
Chers enseignants, étudiants, lecteurs, votre intérêt me donne la force de d’être toujours au plus proche des événements concernant des idées pédagogiques et vous offrir les dernières actualités en éducation et numérique.
 
Bien sûr le numérique est essentiel. Les technologies donnent aux jeunes des possibilités que les générations précédentes n'ont pas eu. Profitons-en dans nos cours. 
 
Mais ce n'est qu'un outil pour faire passer les grandes thématiques historiques, linguistiques, culturelles et sociales, des ressources en ligne, et de nombreuses observations personnelles sur la pédagogie de façon à faciliter à tous les élèves des chances de réussite.

 

 

 

illustration: Sophie Ruffieux

https://www.facebook.com/SophieRuffieuxIllustratrice

 

Et voilà le Top des posts du 2eme semestre 2016 :

 

Francesca Jones, la jeune joueuse de tennis qui fait le buzz

UEFA Euro 2016 : on a suivi le Portugal... et la France

On pleure pour Nice !

Fête nationale de la France 2016 : traditions

Nuit Européenne des Chercheurs 2016

Bravo la France : Les JO Rio 2016

Journées Européennes du Patrimoine 2016 : thème & activités

Rentrée 2016 ? Eh, oui ! Sous le signe des nouveautés et de la sécurité

Journée Internationale pour la Tolérance : apprendre à vivre ensemble

Allez les filles ! Campagne Sport : #CommeUneFille

Lucky Luke fête son 70e anniversaire : nouvel album La Terre Promise !

L'Heure d'hiver va sonner !

Éducation : KidExpo 2016 : 10 ans ?

Cinéma pour Halloween : Miss Peregrine et les enfants particuliers

On relit Louisa May Alcott : Les quatre filles du docteur March

Maman a Tort : un film à voir avec nos élèves ?

La magie de Noël ! Des films d'animation

On visite Hergé au Grand Palais ? Lycéens et étudiants d'arts

Livres : Zen un jeu d'enfant, on fait le yoga en maternelle?

 

louisa-may-alcott2.jpg

 

 

Les quatre filles du docteur March

Louisa May Alcott

https://deslivresdeslivres.files.wordpress.com/

 

 

Mon crush du semestre #2? On relit Louisa May Alcott : Les quatre filles du docteur March. Sans aucun doute. De la poésie pour mes doigts, Ce sont les souvenirs de mon enfance, Louisa May Alcott et ses livres, je les ai lu tellement. Mais surtout Les quatre fille du docteur March.

 

Relire un des livres de mon enfance, celui qui a été si longtemps posé sur ma table de nuit, qui m’a fait aimé la lecture, mais aussi qui a réveillé mon imagination au-delà de ma chambre.

 

Et puis le voir au cinéma ça ma fait rêver davantage. Bien sûr, s’il n’était pas autant ancré dans ma mémoire et dans mon cœur, j’aurais sans doute trouvé le quotidien de Meg, Jo, Amy et Beth bien douloureux, et ces jeunes filles au cœur pur et toujours sages, bien fades.

 

La dernière adaptation au cinéma date de 1994, dans laquelle on retrouva Winona Ryder, Kirsten Dunst, Claire Danes, Susan Sarandon, Gabriel Byrne et Christian Bale. Le film a été nommé à trois reprises aux Oscars.

 

J'espère que vous ayez trouvé l'inspiration parmi les plusieurs ressources pédagogiques que j'ai partagé avec vous.

En les utilisants dans vos cours, si vous avez aimé quelques posts, partagez-les en utilisant le icônes des réseaux sociaux. Et bien sûr, n'oubliez pas de respecter les droits de l'auteur.

 

Et pourquoi ne pa laisser un commentaire? Bien plus facile, maintenant.

 

Puisse l'année 2017 vous apporter beaucoup de succès dans vos cours et projets pédagogiques. Si vous avez la passion d'enseigner, vous verrez vos étudiants comme des individus créatifs et plein de bonnes idées que vous devez partager.

 

Bonne Année 2017 !

 

La Professeure GSouto

 

vendredi, le 30 décembre 2016

 

Licença Creative Commons

 

 

 

 

 

refugies1.jpg

  

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://i.dailymail.co.uk/i/

 

«Notre action à l’égard des réfugiés doit reposer sur nos valeurs communes de partage des responsabilités et de non-discrimination, ainsi que sur les droits de l’homme et le droit international des réfugiés, notamment le principe de non-refoulement.»

Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

 

Savoir +

 

La Journée mondiale des réfugiés est célébrée chaque année le 20 juin, suite à l'adoption de la résolution 55/76 de l'Assemblée générale de l'ONU, le 4 décembre 2000. Le 20 juin coïncide avec l'adoption de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés.

 

Lors de la Journée mondiale des réfugiés, qui se déroule chaque année le 20 juin, le HCR célèbre la force, le courage et la persévérance de millions de réfugiés.

 

Cette année, la Journée mondiale du réfugié sera également l’occasion pour le grand public de montrer son soutien aux familles déracinées.

 

 

 

crédits: HCR/ Younghee Lee

http://www.unhcr.org/

 

Les guerres et la persécution ont généré un nombre de personnes déracinées sans précédent et jamais encore enregistré, selon un tout dernier Rapport statistique publié aujourd’hui par le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

 

Selon ce rapport intitulé Tendances mondiales, quelque 24 personnes en moyenne ont été forcées de fuir chaque minute en 2015, soit quatre fois plus que dix ans plus tôt quand six personnes fuyaient toutes les 60 secondes.

 

«Un nombre terrifiant de réfugiés et de migrants décèdent en mer chaque année ; à terre, les personnes fuyant la guerre ne peuvent poursuivre leur voyage car les frontières sont fermées. »

Filippo Grandi, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

 

 

 

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://www.unhcr.org/

 

"Dans la dévastation des conflits et du déplacement forcé, c’est l’éducation qui porte le rôle de donner de l’espoir aux enfants et jeunes réfugiés afin d’envisager et construire un avenir plus sûr et stable."

Antonio Guterres, ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés.

 

L’éducation pour les enfants et les jeunes réfugiés représente un pilier fondamental du mandat de la protection internationale du HCR.

 

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés est en train de répondre actuellement à la plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre Mondiale.

 

La moitié de toute la population de réfugiés est composée par des enfants de moins de 18 ans. Le besoin d’une éducation pour ces enfants, ainsi que pour des enfants et jeunes apatrides, n’a jamais été aussi urgent.

 

 

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://i.dailymail.co.uk/

 

Seulement la moitié de toute la population d’enfants réfugiés est inscrite à l’école primaire, et un sur quatre est estimé de poursuivre des études au niveau secondaire. Seulement un pour cent de jeunes réfugiés a accès à l’éducation tertiaire.

 

"Selon des estimations, seulement 50% des enfants réfugiés fréquentent l'école primaire, et 25% dans le secondaire. Les filles sont les plus susceptibles d'être exclues, ce qui renforce leur marginalisation et leur vulnérabilité. Les enfants et les adolescents réfugiés sont cinq fois plus susceptibles de ne pas être scolarisés que leurs pairs non-réfugiés."

Irina Bokova, Directeur-général de l'UNESCO

 

 

 

crédits: Marcus Valance/Barcroft Images

http://i.dailymail.co.uk/i/

 

Ces enfants et ces jeunes ont été déplacés principalement à cause du conflit. Ils ont vécu des expériences navrantes, la séparation et la perte. L’an dernier, le monde a témoigné quasi tous les jours du déploiement massif et tragique de de la migration massive."

 

Plus de 60 stars de cinéma, de la télévision et de la musique se sont joints à des réfugiés, à des chefs religieux et au HCR pour soutenir une pétition appelant les gouvernements à agir au bénéfice des personnes déracinées à travers le monde.

 

 

 

 

En signant la pétition #Aveclesréfugiés, les populations du monde entier peuvent appeler les gouvernements à travailler conjointement et contribuer équitablement pour venir en aide aux réfugiés.

 

La pétition #Aveclesréfugiés sera remise au Siège de l'ONU avant l’Assemblée générale des Nations Unies le 19 septembre 2016. La pétition demande aux gouvernements d'assurer que :

  • chaque enfant réfugié soit scolarisé;
  • chaque famille réfugiée puisse vivre en lieu sûr;
  • chaque réfugié puisse travailler ou acquérir de nouvelles compétences afin de contribuer à sa communauté.

 

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a organisé la 9e édition de son concours, en partenariat avec Le Monde, qui portait cette année sur le thème:

«Des nouveaux voisins : regards croisés sur l’accueil des réfugiés».

 

 

 

Du coin de la rue de Neustadt aux salles d’enseignements de l’Université, des autocollants

«Refugees Welcome»

crédits: Sophie Hériaud

http://s2.lemde.fr/

 

Il récompensait un article écrit par un ou une étudiante en journalisme en fin d’études. Le jury a décerné le prix 2016 à Sophie Heriaud, étudiante à l’IUT de journalisme de Lannion (Côtes-d’Armor), pour un reportage sur la cohabitation entre Allemands et réfugiés, à Brême.

 

Il a cependant souhaité également distinguer Constance Léon, étudiante au CELSA (Paris).

 

Activités:

 

L'année scolaire est finie sauf pour les élèves du brevet (collège) et du bac (lycée). Le sujet des réfugiés en France et en Europe fera peut-être part d'une épreuve de philo ou histoire-géo.

 

  • A lire  l’article, consacré à des cours de Français langue étrangère organisés par des étudiants parisiens.

  • A lire le livre Eux, c'est nous que j'ai publié le 10 décembre, journée des droits de l'homme. Un livre solidaire pour les réfugiés en Europe. Ce livre a été lancée le 8 octobre 2015 lors de la conférence de presse du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis.

 

La Professeure GSouto

 

le 20 juin 2016

 

Licença Creative Commons

 

 

 

Le pouvoir des Valeurs du Sport

 http://wa1.www.unesco.org/

 

 

"Le sport est un puissant vecteur d’inclusion sociale, d’égalité des genres et d’autonomisation des jeunes."

 

Irina Bokova, Director-General UNESCO

 

Ajourd'hui, le 6 avril on célèbre la Journée Internationale du Sport au service du Développement et de la Paix. C'est à partir de 2014 que les Nations Unies ont commencé à célébrer la JISDP.

 

 

Journée internationale du sport

http://www.journee-mondiale.com/

 

Aller + loin:

 

En 2013, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 6 avril comme Journée internationale du sport pour le développement et la paix, destinée à célébrer la contribution du sport et de l’activité physique à l’éducation, au développement humain, à l’adoption de modes de vie sains et à l’édification d’un monde pacifique. La troisième Journée internationale du sport pour le développement et la paix est célébrée le 6 avril 2016.

 

Cette journée internationale nous offre une occasion de porter haut les valeurs fondamentales du partage, du respect mutuel et du dépassement de soi qui sont l’âme du sport.

 

A l’occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix 2016, le 6 avril, l'UNESCO a initié une campagne pour promouvoir le rôle du sport dans l'enseignement des valeurs.

 

 

 

Le pouvoir des valeurs du sport

http://unesdoc.unesco.org/

 

 

Une vidéo d’animation, un livre photo et une page web ont été lancés à cet effet. La vidéo d’animation (en anglais) illustre la manière dont le sport peut rendre les étudiants plus motivés et plus responsables afin de contribuer à la société.

 

Le livre photo Le Pouvoir des Valeurs du Sport (image en haut) est une publication bilingue (anglais – français) qui recueille les 15 meilleures contributions issues du concours photo de l’UNESCO sur les valeurs du sport, sélectionnées parmi plus de 300 photos envoyées par des photographes de 76 pays.

 

Savez-vous?

 

  • Les enfants ayant une activité physique sont 15% plus enclins à aller à l’université.
  • Les enfants ayant une mère active ont deux fois plus de chance de l’être également.
  • Les enfants ayant une activité physique sont moins enclins à fumer, connaitre une grossesse prématurée, avoir un comportement sexuel à risque ou consommer des drogues.

 

 

Google Doodle 120e anniversaire

1ers Jeux Olympiques de l'ère moderne

doodler: Olivia Huynh

http://www.google.com/doodles/

 

 

Google aussi célèbre le sport sur sa page d'acueil ce matin. Le Doodle honore le 120e anniversaire des 1ers Jeux Olympiques de l'ère moderne. Le Doodle nous présente quatre versions - quatre sports. Pour les voir tous ilf faut rafraîchir la page.

 

 

doodle-olympic3.jpg

 

Google Doodle 120e anniversaire

1ers Jeux Olympiques de l'ère moderne

doodler: Olivia Huynh

http://www.google.com/doodles/

 

 

 Savoir + 

 

Les Jeux Olympiques modernes furent ouverts pour la première fois à Athènes il y a 120 ans. 

 

Le 6 avril 1896, le roi Georges 1er de Grèce donnait le coup d'envoi de l'événement sportif qui allait devenir le plus important et médiatisé aujourd'hui. Rappelons-nous les Jeux Olympiques 2012 à Londres.

 

 

 

doodle-olympic1.jpg

 

Google Doodle 120e anniversaire

1ers Jeux Olympiques de l'ère moderne

doodler: Olivia Huynh

http://www.google.com/doodles/

 

 

Sur la page d’accueil de Google, les internautes sont donc reçus par une image à l'ambiance grecque d'un athlète soulevant une haltère, sur un cheval d'arçon, lançant le poids ou en train de courir. Mais ça ce n'est q'un des quatre sports représentés par ce Doodle.

 

 

doodle-olympic2.jpg

 

Google Doodle 120e anniversaire

1ers Jeux Olympiques de l'ère moderne

doodler: Olivia Huynh

http://www.google.com/doodles/

 

 

Activités:

 

  • Discussion en cours des valeurs telles que l’équité, le travail d’équipe, l’égalité, la discipline, l’inclusion, la persévérance et le respect. 
  • Pratique de sports. Organiser une semaine sportive au collège et/ou lycée à l'aide des professeurs de Sport.
  • Rédiger une charte 'Valeurs du Sport' (étudiants). 

 

"Les valeurs acquises dans le sport et à travers le sport – le fair-play, l’esprit d’équipe – sont précieuses pour la société dans son ensemble."

 

Irina Bokova, Director.General UNESCO, message 2016

 

La Professeure GSouto

 

le 6 avril 2016

 

Licença Creative Commons

 

 

cartoon : Franquin

crédits: photo Twitter

http://i.f1g.fr/

 

L'aéroport de Zaventem de Bruxelles touché, puis le métro à la station Maalbeek. Des attentats ont visé Bruxelles, la capitale belge ce mardi matin, faisant plus de 30 morts et plus de 200 blessés.

 

L'émoi est partout! En Belgique, en France, en Europe et partout dans le monde. Hier, le 22 mars 2016, l'Europe s'est réveillée  bouleversée. La Belgique était atteinte à Bruxelles, à l'aéroport de Zaventem et dans le metro à Maalbeek.

 

Tintin_Brussels_tributes.jpg

 

Tintin/ Hergé

cartoons : --- et Vlado

crédits: AFP/ AFP

https://twitter.com/

 

 Le moteur de recherche Google (langue française) publie aujourd'hui, sur sa page d'accueil, un ruban noir.

 

La population mondiale et les internautes de toutes les religions y compris mulsumane, condamnent ces actes, se désolidarisent et demandent d'éviter des stigmatisations.

 

Les dessinateurs comme à Paris ont pris leurs crayons et convoquent la bande dessinée pour exprimer leur soutien à la Belgique, grand pays de la bande dessinnée. De nombreux artistes se sont mobilisés sur les réseaux sociaux pour exprimer leur émotion en dessin.

 

 

Des héros de la BD

cartoon: Rodier

crédits: photo Twitter

http://i.f1g.fr/

 

"On retrouve évidemment les personnages emblématiques de la bande dessinée belge, entre autres. Souvent en larmes ou bien drapés des couleurs belges, les héros dessinés, connus dans le monde entier, témoignent de leur tristesse et adressent leur soutien aux victimes des attaques terroristes."

 

Après #JeSuisCharlie, et #PrayforParis, les réseaux sociaux partagent les héros de la bande dessinée en hommage à Bruxelles.

 

Et les élèves?

 

Les écoles sont fermées. C'est la pause Pâques. Mais dans qunize jour les élèves reviendront. Ils parleront de cet attentat qu'ils on vu des jours et des jours, à la télé, dans les réseaux sociaux. Difficile d'y échapper. Les images sont diffusées en boucle. 

 

Les images ont un impact plus fort que les mots sur le psychisme. Et il faut bien parler avec eux. Ils voudront exprimer leurs sentiments. Ils ont des copains musulmains qui n'ont rien à voir avec cette tragédie qui se répète depuis un an.

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions. Ils seront plus informés, ont écouté la famille, ils ont parlé avec leurs parents, grand parents, copains pendant les vacances.

 

 

cartoon: YGreck

crédits: photo Twitter

http://i.f1g.fr/

 

Activités:

 

 Ne pas préparer un cours particulier. Juste se mettre à l'écoute des élèves. Et avoir quand même quelques supports pédagogiques.

 

  • Comment trouver les mots justes ! L'important? Demander aux élèves ce qu'ils ont ressenti face à l'injustice. Inviter les étudiants à partager avec vous leurs émotions.
  • Suivre la pensée des élèves et ne pas imposer nos mots ou idées. Laissez venir, les laisser s'exprimer, les rassurer aussi. Il ne faut pas hésiter à mettre de l'humain dans tout ça.
  • Il faudra accueillir les émotions, et donner des informations sans rentrer dans les détails complexes. 
  • Il ne faut pas en tout cas leur faire croire qu'on a réponse à tout. Si on n'a pas de réponse, ne pas hésiter à dire qu'on ne sait pas.
  • Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent partant des informations qu’ils ont vu et lu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions. 
  • Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité,les hommages, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.
  • Proposer aux plus grands de vous rendre aux lieu de soutien.
  • Laisser la liberté aux élèves de s'exprimer visuellement à partir de ces héros de bande dessinée. Faire une expo/ hommage dans la bibliothèque du collège, lycée.

 

Des ressources, vous les retrouverez à Talking about Freedom of Expression in School.  Le Café Pédagogique a offert aussi un outil pédagogique important que j'ai déjà partagé en novembre. L'interview avec la psychologue Agnès Florian Que faire lundi matin? Très utile aux professeurs et aux parents.

 

Bien conscients de leurs responsabilités, mais fragilisés, eux aussi, les enseignants se présenteront devant les élèves après Pâques.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

#BruxellesJetaime

 

La Professeure GSouto

 

mercredi, le 23 mars 2016

 

Licença Creative Commons

 

source: cartoons Le Figaro| Culture

 

 

Attaques-a-Paris-le-petit-nicolas.jpg

 

Paris

Le Petit Nicolas

https://www.facebook.com/Lepetitnicolas/

 

"Vous voulez la paix : créez l'amour."

 

Victor Hugo

 

Abasourdis devant la terreur au Bataclan*, les yeux humides, les passants présents aux abords des lieux des attentats de vendredi soir à Paris peinent samedi matin, "choqués", à réaliser la violence de les attaques sans précédent.

 

"Je ne comprends pas", dit Peggy, les yeux rouges, "très choquée". "C'est un endroit où les jeunes viennent faire la fête". 

 

Après #JeSuisCharlie, les réseaux sociaux partagent #PrayforParis. L'émoi est partout, en France, et dans le monde. Hier, le 13 novembre 2015. Six attaques de vendredi soir ont fait au moins 128 morts à Paris et près du Stade de France à Saint-Denis, où se tenait un match de football France-Allemagne. 

 

Des équipes de psychiatres du Samu ont été mobilisés pour faire des maraudes dans le quartier du Bataclan pour repérer les personnes en état de choc, "les ramener à la réalité", "et repérer ceux qui sont susceptibles de développer un symptôme post-traumatique".

 

*Le Bataclan est une salle de spectacle parisienne édifiée par l'architecte Charles Duval en 1864. Son nom fait référence à Ba-ta-clan, opérette d'Offenbach.

 

L'établissement fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 

 

illustration : Jack

http://www.cahiers-pedagogiques.com/

 

 

Et les élèves?

Les écoles sont fermées. Mais la semaine prochaine, les élèves reviendront. Iil faut bien parler avec eux. Ils ont out vu à a télé, aux réseaux sociaux et ils voudront exprimer leurs sentiments. Ils ont des copains musulmains qui condamnent les attentats

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions.

 

Attaques-a-Paris-lumiere.jpg

 

Activités:

 

 Pour ce lundi, ne pas préparer un cours particulier. Juste se mettre à l'écoute des élèves. Et avoir quand même quelques supports pédagogiques.

 

  • À midi (heure Paris) une minute de silence dans les établissements scolaires. Il faut expliquer en exposant à quoi ça sert ce moment de recueillement, comment ça va se passer. Tout va bien se passer bien que les enseignants affaire à des adolescents. Et un ado, souvent, ça aime provoquer. Ne craignez pas, si au début des cours de lundi, vous expliquez bien la symbolique de ce geste qui se répétera un peu partout dans le monde.
  • Comment trouver les mots justes ! L'important? Suivre la pensée des élèves et ne pas imposer nos mots ou idées. Laissez venir, les laisser s'exprimer, les rassurer aussi. Il ne faut pas hésiter à mettre de l'humain dans tout ça.
  • Il faudra accueillir les émotions, et donner des informations.Il ne faut pas en tout cas leur faire croire qu'on a réponse à tout. Si on n'a pas de réponse, ne pas hésiter à dire qu'on ne sait pas.
  • Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent partant des informations qu’ils ont vu et lu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions. 
  • Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.

 

Des ressources, vous les retrouverez à Talking about Freedom of Expression in School.  Le Café Pédagogique vous offrent aussi un outil pédagogique important: L'interview avec la psychologue Agnès Florian Que faire lundi matin?

 

Bien conscients de leurs responsabilités, mais fragilisés, eux aussi, les enseignants se présenteront devant les élèves lundi matin.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

#ParisJetAime

 

Près du Bataclan, contre les barrières du périmètre de sécurité, quelques roses rouges et blanches, laissées là par un passant.

 

Dessus, deux petits mots: "Pour les potes que je connaissais et que je ne connaissais pas, pour la vie". "Pour les anges du rock'n'roll".

 

(texte inspiré d'un reportage sur le Nouvel Observateur)

 

La Professeure GSouto

 

samedi, le 14 novembre 2015

 

Licença Creative Commons

.

 

https://www.facebook.com/JourneeMondialeContreLaViolence/

 

En juin 2007, l’assemblée générale de l'ONU a décidé de célébrer la Journée Internationale de la non-violence le 2 octobre de chaque année, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi.

 

L'ONU souhaitait par ailleurs rendre hommage à l'action de son ancien secrétaire général Kurt Waldheim, décédé le 14 juin de la même année.

 

journée-contre-la-violence.jpg

 

 https://www.facebook.com/JourneeMondialeContreLaViolence/

 

Dans sa réflexion, l'assemblée générale de l'ONU a proposé huit grands axes de travail qui sont:

 

  • le renforcement d'une culture de la paix par l’éducation
  • la promotion et le développement économique et social durable
  • la promotion et le respect de tous les droits de l’homme
  • l’égalité entre les femmes et les hommes
  • la participation démocratique
  • le développement de la compréhension, la tolérance et la solidarité
  • le soutien de la communication participative et de la libre circulation de l’information et des connaissances
  • la promotion de la paix et de la sécurité internationales

 

sculpture-nonviolence-un.jpg

 

Sculpture intitulée “Non Violence”

de Carl Fredrik Reuterswärd, 1985, Malmö

http://www.un.org/

 

La Journée internationale de la non-violence est célébrée le 2 octobre, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gahind, chef du mouvement pour l’indépendance de l’Inde et pionnier de la philosophie et de la stratégie de la non-violence.

 

En vertu de la résolution de l’Assemblée générale du 15 juin 2007, la Journée internationale est l’occasion de « diffuser le message de la non-violence notamment par des actions d’éducation et de sensibilisation ».

 

La résolution réaffirme « la pertinence universelle du principe de non-violence » et souhaite « favoriser une culture de paix, de tolérance, de compréhension et de non-violence ».

 

Le tramway nommé Non-Violence, le connaissiez-vous ? Il circule dans la ville depuis ce lundi le 1er octobre.

 

 

 

 

Un travail super cool des étudiants... et des professeurs, c'est sûr! Le tramway a été décoré par une classe de seconde section arts Appliqués du lycée Argouges, à Grenoble. Un appel à participation pour le 2 octobre 2015.

 

Allez, toutes et tous, en route pour le 2 Octobre !

 

Salutations sincères aux profs et aux élèves de ce beau travail. Une excellente inspiration pour d'autres étudiants ?

 

Activités:

 

  • En classe, faire travailler les élèves au thème de la non-violence à partir d'une recherche sur le net sur les nouvelles de la semaine;
  • Ils devront avoir la notion de nouvelles confiables ou pas. Noter les thèmes et les références et préparer un petit dossier (travail en groupe);
  • Recherche sur Mahatma Ghandi, sur le net, dans la bibilothèque du collège/lycée (livres; encyclopédies);
  • Discussion du thème Non-Violence: chaque groupe aura représentant qui présentera les conclusions du travail, bien que les autres élèves puissent participer;
  • Inviter les élèves à participer à un atelier d'écriture #Jedisstop : création de petits poèmes, textes, petits contes, nouvelles fictionnées (faire travailler le différents types de textes);
  • Sur le conte Youtube du collège/lycée, créer une petite vidéo avec les témoins des élèves et le travail qu'ils ont développé pedant la semaine.
  • Préparation d'une expo dans la médiathèque sur le thème Non-Violence : news, photos, dessins, travaux des élèves, la vidéo des élèves. Inviter des classes, profs et parents.

 

Note:  A ne pas oublier. Les journées internationales ne sont qu'une motivation. Les activités doivent se prolonger pendant quelques leçons.

 

Chaque enseignant prépare un plan qui fait connaître aux élèves.

 

A tous et à toutes, une bonne journée contre la violence !

 

La Professeure GSouto

 

vendredi, le 2 octobre 2015

 

 Licença Creative Commons

 

 

Asterix5.jpg

 

Deux des 13 pièces

photo: Monnaie de Paris

 

http://www.lanouvellerepublique.fr/

 

Après Sempé et ses euros à la Monnaie de Paris, voilà Albert Urzo et ses héros. Oui, de nouvelles pièces de monnaie affichant les héros d'Astérix ont été présentées mercredi 25 mars à la Monnaie de Paris en présence de son dessinateur, Albert Uderzo, visiblement heureux.

 

asterix4.jpg

 

Albert Uderzo

http://cache1.asset-cache.net/

 

«Quand j'ai découvert ces pièces et les thèmes choisis, j'ai trouvé que c'était une idée formidable»

 

Uderzo, AFP.

 

Ces pièces reproduisent chacune une vignette d'une des aventures du héros gaulois créé par René Goscinny et Albert Uderzo :

 

  • quatre de 10 euros argent illustrent la Liberté,
  • quatre l'Égalité,
  • quatre autres la Fraternité,
  • une pièce de 50 euros argent représente la Paix.

Asterix6.jpg

http://www.monnaiedeparis.com/

 

«Je ne pensais pas que mes personnages, qui sont des rigolos, pouvaient inciter à la paix!», a-t-il ajouté en référence à l'un des thèmes choisis.

 

http://cache4.asset-cache.net/

 

Uderzo, qui avait offert en janvier une planche originale de l'album d'Astérix Les Lauriers de César au profit des familles des victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, s'est dit honoré par le choix de la Monnaie de Paris.

 

«Ces choses épouvantables qui sont arrivées le 7 janvier, je les ai suivies très difficilement, parce que j'ai perdu un ami très cher, Cabu, que je connaissais depuis ses débuts», a-t-il dit à l'AFP.

 

Il a rappelé qu'il demeurait, malgré sa célébrité, «un auteur de bande dessinée» et a eu une pensée pour son «ami René Goscinny», le scénariste d'Astérix décédé en 1977. «Pour moi il est toujours présent», a-t-il dit.

 http://elyseesnumismatique.com/

 

«Nous avons eu la chance, René Goscinny et moi, de toucher une fibre très particulière, un public mondial», a dit le dessinateur. «Mais ce succès considérable nous dépasse largement.»

 

Uderzo a rendu aussi hommage aux graveurs de la Monnaie de Paris: «Traduire en volume, sans trahir, un dessin qui est à plat, c'est extraordinaire», a-t-il ajouté.

 

De son côté, le responsable de la création de la Monnaie de Paris, Joaquin Jimenez, a souligné à quel point l'opération avait été «compliquée et angoissante». «Comment faire pour ne pas trahir en volume un tel maître?», a-t-il demandé.

 

Les pièces seront disponibles dès lundi le 30 mars dans des bureaux de poste (liste disponible sur laposte.fr) et des bureaux de tabac (liste disponible sur monnaiedeparis.com).

 

Activités:

 

  • Lire la BD de Goscinny / Uderzo pour mieux connaître les héros;
  • Lire Sempé : séléction d''un livre ou deux;
  • Comparer le travail, le trait, de chaque illustrateur;
  • Débat dans la classe à propos de ces deux événements à la Monnaie de Paris et sa fonction culturelle

 

Ça va sûrement amuser les éléves, en même temps qu'ils apprennent e/ou revisent la bande dessinée.

 

La Professeure GSouto

 

26.03.2015

Licença Creative Commons

 

source : Le Figaro

 

 

charlie-Uderzo-illustrateur-francais.png

 

Uderzo, illustrateur français | cartoon #JeSuisCharlie, 2015

http://www.elle.fr/

 

"Pourquoi nous haïr ? Nous sommes solidaires, emportés par la même planète, équipage d’un même navire."

 

Antoine de Saint-Exupéry, Terre des Hommes, 1939

 

L'émoi est partout, en France, et dans le monde. Hier, le 7 janvier 2015, douze personnes tuées, et onze gravement blessées, au siège d'un hebdo satirique, à Paris.

 

Le moteur de recherche Google (langue française) publie aujourd'hui, sur sa page d'accueil, le cartoon "Je suis Charlie".

 

La population mondiale et les internautes de confession musulmane condamnent ces actes, se désolidarisent et demandent d'éviter des stigmatisations.

 

charlie2.jpg

 

"Je suis Charlie" est sur toutes les lèvres, sur presque toutes les photos de profil des réseaux sociaux, les pancartes des rassemblements de solidarité hier soir à Paris, à Bruxelles, à Londres, et aujourd'hui dans presque toutes les grande villes européennes et mondiales, les unes des journaux et même sur les panneaux d'affichage de certaines villes, et auto-routes françaises.

 

Ces trois mots et ce logo sont apparus en ligne immédiatement après l'annonce de l'attaque au siège de Charlie Hebdo. "Je suis Charlie" est né spontanément sur Twitter ce 7 janvier de la main d'un directeur artistique.

 

Et les élèves? Oui, il faut bien parler avec les élèves, ils ont tout vu sur la télé, aux réseaux sociaux et ils veulent comprendre et exprimer leurs sentiments.

 

Comment trouver les mots justes ! Oui, il faut parler avec les élèves. Surtout, il faut les écouter. Et il faut répondre à leurs questions.

 

charlie-ecole.jpg

 CM1 Martin Martine

https://twitter.com/CM1_Mart1/

 

Partout en France, de nombreuses classes ont rendu hommage aux victimes de l’attentat du 7 janvier 2015 à leur manière, à travers des initiatives relayées sur les réseaux sociaux.

 

La ministre de l’Éducation avait invité l’ensemble des enseignants à "répondre favorablement aux besoins ou demandes d'expression qui pourraient avoir lieu dans les classes".

 

Bien sûr, pas necéssaire de le demander. Les enseignants sont toujours touchés par les grandes causes et surtout comprennent et sont très attentifs aux besoins de leurs élèves.

 

Une minute de silence a été organisé, jeudi 8 janvier, à midi, dans les écoles, collèges et lycées conformément à la volonté du président de la République.

 

Mais pas seulement en France. Dans les écoles, collèges et lycées portugais la minute de silence a été faite en toute solidarité et respect.

 

La liberté d'expression touche à tous, et surtout ça se pratique tous les jours dans les cours de toutes disciplines. La liberté d'expression nous donne le plasir de parler, et d'écrire. Et le plaisir d'enseigner.

 

 Activités:

Comment trouver les mots justes ! L'important? Suivre la pensée des élèves et non imposer nos mots.

 

Revenir sur ce qu’ils ont compris est important, car il faut que cela soit parlé, pour ne pas laisser les enfants et ados avec ce qu’ils imaginent des informations qu’ils ont vu. Rectifier ce qu’ils n’ont pas bien compris et surtout répondre à leurs questions.

 

L'important? Faire passer la compréhension des idées et opinions de tous, le dialogue, aider à déveloper le sens critique, à condamner toute sorte d'intolérance, à valoriser la solidarité, le respect de la vie humaine, et des idées de tous.


Après tout, nous avons tous des élèves de plusieurs religions dans nos salles de classe. Ils sont tous amis et se respectent. Nous nous respectons tous dans nos différences.

 

La citation de Saint-Exupéry que nous avons partagé avec vous au début de ce post, exprime tout.

 

#NousSommesTousCharlie

 

La Professeure GSouto

 

jeudi, le 8 janvier 2015

blogskiz88x31.png

 

 

REUTERS/ Carlos Garcia Rawlins

 http://static.lexpress.fr

  

Le séisme qui a eu lieu à Port-au-Prince, la semaine dernière, le 12 janvier, a devasté le Haiti. Plus de 75 mille personnes sont mortes, 250 mille ont éte blessées et un million est sans abri, annonça avant hier, le 19 janvier, le comité de la Protection Civil du Haiti.

 

 

 

REUTERS

http://news.yahoo.com/photos

 

Pour la deuxième fois, la terre a tremblé à Port-au-Prince, une zone déjà si dévastée par le tremblement de terre en Haïti, la semaine dernière. Les haitiens, en panique, sont tous venus dans la rue. Heureusement, on ne connait pas de victimes, cette fois-ci.

 

Le monde entier s'unit pour aider le peuple haitien. Du Portugal, une équipe multiple est partie dans un avion de l'armée portugaise. L'équipe intègre les médecins de AMI.

 

 

 Séisme à Haiti

http://cache.20minutes.fr/

 

L'aide française depuis le violent séisme de mardi dernier qui a fait des dizaines de milliers de morts «élève à ce stade à environ 20 millions d'euros, dont 10 millions en réponse à l'appel des Nations Unies, deux millions d'aide alimentaire d'urgence».

 

Les présidents français Sarkozi e nordaméricain Obama ont lancé l'idée d'une conférence internationale pour la reconstruction et le développement d'Haiti.

 

net_for_good

 

 

Une plate-forme internationale fût créée  pour appuyer le Haiti. Il s'agit de SixDegrees.org. Des organisations comme Unicef, Doctors without Border, et beaucoup d'autres se sont unies pour que l'aide puisse être plus éfficace. À voir ici

 

Avant le séisme seule la moitié des enfants en âge d’aller à l’école primaire y étaient inscrits. Après cet événement dramatique l’Unicef s’est mobilisé pour permettre le plus vite possible aux enfants d’être à nouveau scolarisés ou scolarisés.

 

Le BlogSkidz s'est joint à cette plate-forme humanitaire, ayant publié le badge qui se trouve dans ce post. C'est notre geste possible de volontariat puisque les élèves sont mineurs.

 

J'espère que partout, dans les écoles, les éléves et les professeurs s'unissent et participent dans cette campagne mondiale !

 

 La Professeur GSouto

 

jeudi, le 21 janvier 2010

 

Licença Creative Commons