Saltar para: Post [1], Pesquisa e Arquivos [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 
 

dia-poesia2019c.jpeg

 

créditos: Unicef/UNI10236/Estey

https://news.un.org/

 

"Chaque forme de poésie, tout en étant unique, reflète l’universalité de la condition humaine et un désir de créativité qui s’affranchit de toutes les limites et de toutes les frontières, du temps comme de l’espace, affirmant sans cesse que l’humanité forme une seule et même famille. Tel est le pouvoir de la poésie !"

 

Audrey Azoulay, Directrice générale UNESCO

 

Prenez la lune
et une étoile
quand vous ne savez pas
qui vous êtes
esquissez ce tableau
entre vos mains
et rentrez à la maison
 
[...]
 
Prenez la lune
et faites la parler
libérez votre âme
faites la marcher
esquissez ce tableau entre vos mains
et rentrez à la maison
 
Extrait de « Howlin at the Moon» par Wayne Keon
 
 
 

 

crédits: UNESCO

https://fr.unesco.org/

 
 
À l’occasion de la 20e Journée mondiale de la poésie, l’UNESCO met en lumière la poésie autochtone, afin de célébrer le rôle unique et considérable de la poésie dans la lutte contre la marginalisation et les injustices, ainsi que dans le rapprochement des cultures dans un esprit de solidarité.
 
 
Savoir +
 
 
"Lamentations au clair de lune" de Wayne Keon (appartenant à la Première Nation de Nipissing, au Canada), évoque le détournement des cultures autochtones par des cultures dominantes.
 
 
Ce poème relate la disparition de l’identité autochtone en raison de sa réinterprétation par des personnes étrangères, bien que parfois bien intentionnées, et la confusion personnelle de l’auteur qui en résulte à propos de son identité.
 
 
La poésie est essentielle à la sauvegarde de langues souvent menacées et à la préservation de la diversité culturelle et linguistique.
 
 
L’année 2019, proclamée Année internationale des langues autochtones sous l’impulsion de l’UNESCO, réaffirme la volonté de la communauté internationale d’aider les peuples autochtones à protéger leurs cultures, leurs savoirs et leurs droits.
 
Ces célébrations interviennent alors que les populations autochtones, tout comme leurs langues et leurs cultures, sont de plus en plus menacées, notamment par les changements climatiques et l’expansion industrielle.
 
 

 

dia-poesia2019e.jpg

 

 
Des enfants lisent de la poésie lors d'un festival à Tombouctou,
au Mali (archives)
crédits: ONU/Marco Dormino
 
Dans le cadre de ses efforts pour sauvegarder les traditions vivantes, l’UNESCO a inscrit un certain nombre de formes poétiques sur la Liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité:
 
  • le Hudhud, récits chantés desPhilippines ;
  • la tradition orale Mapoyo du Venezuela ;
  • l’Eshuva, prières chantées en Harákmbut du Pérou;
  •  la tradition orale Koogere d’Ouganda.
 
 
La Journée mondiale de la poésie, commémorée le 21 mars de chaque année, célèbre l'une des formes d'expression et d'identité linguistique et culturelle les plus précieuses de l'humanité.
 
Pratiquée à travers l'histoire, dans toutes les cultures et sur tous les continents, la poésie parle à notre humanité commune et à nos valeurs partagées, en transformant le plus simple des poèmes en un puissant catalyseur pour le dialogue et la paix."
 
UNESCO
 
 
La Professeure GSouto
 
 
21.03.2019
 
 
Licence Creative Commons