Saltar para: Posts [1], Pesquisa [2]

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

BlogSkidz

Il n'y a pas de problème, il n'y a que des professeurs Jacques Prévert | BlogSkidz is my blog for students in French Foreign Language. It aims to enhance the lessons using ICT and captivate the cultural curiosity of young students.

 

madeleine-bres-twitter.jpg

 

Madeleine Brès

première femme française reçue docteur em médecine

à Paris, en 1875

photo: Pirou

https://www.biusante.parisdescartes.fr/

 

Madeleine Brès est la première femme française à obtenir son diplôme de médecine et à devenir médecin de la Faculté de médecine de Paris en 1875.

Elle a apporté une contribution novatrice à la santé des femmes et à la pédiatrie.

 

 

doodle-madeleine-bres-177th-birthday-25nov2019.png

 

Google Doodle 177e anniversaire de la 

naissance de Madeleine de Brès

https://www.google.com/doodles/

 

Google Doodle:

 

Eh! Bien, elle a été à l'honneur du Doodle, hier, le 25 novembre 2019. Google lui a consacré un Doodle afin de marquer le 177e anniversaire de sa naissance, en 1842, à Bouillargues dans le Gard. 

 

Un grand tablier blanc et un stéthoscope autour du cou. Madeleine Brès fut mise à l'honneur sur le Doodle du 25 sur la page d'accueil de Google.

 

madeleine-bres-revue-medic.jpg

Madeleine Brès

banque d'images BiuSanté

https://www.biusante.parisdescartes.fr/

 

Petite biographie:

 

Née à Bouillargues dans le Gard, en France, le 25 novembre 1842. Elle est la fille d’un charron de Bouillargues.

Sa vocation lui vient toute petite déjà, vers huit ans, alors qu'elle accompagnait son père à l'hôpital de Nîmes.

Au contact d'une infirmière religieuse qui la prend sous son aile, elle commence à découvrir le milieu hospitalier et à donner des soins aux malades.  Madeleine la suivait, revêtue d'un grand tablier blanc, le service du médecin et donnait aux malades la tisane et le bouillon.

Fière lorsqu'on lui confiait le soin de confectionner un cataplasme. Et songeait déjà à consacrer sa vie à la guérison ou au soulagement des malades.

Mariée à 15 ans à un conducteur d'omnibus, elle ne perdra pas de vue son objectif de devenir médecin. À l'époque, il n'était pas interdit aux femmes de devenir médecin mais il fallait le baccalauréat pour s'inscrire en médecine.

Le bac ne devient accessible aux femmes qu'en 1861. Madeleine se présente quelques années plus tard, en 1866, à M. le professeur Charles-Adolphe Wurtz, doyen de la Faculté de Médecine, pour lui demander l'autorisation de s'inscrire à la Faculté.

Il lui conseillera de passer d'abord son baccalauréat de lettres et de sciences.

Trois ans après cette entrevue, Madeleine Brès revint auprès du Doyen, munie du baccalauréat, et dix ans plus tard elle soutenait sa thèse de doctorat.

En 1868, après délibération en Conseil des ministres, quatre femmes, dont Madeleine Brès, accèdent pour la première fois à ce cursus. 

 

Curiosités:

 

Elle a dû d'abord obtenir l'accord de son mari pour présenter le baccalauréat ès-sciences, qu'elle obtient en tant que candidate libre.

 

 

madeleine-bres-revue-medic1-journal.jpg

 

Madeleine Brès

banque d'images BiuSanté

https://www.biusante.parisdescartes.fr/

 

Aller + loin:

 

Madeleine Brès a ouvert son propre cabinet à Paris, spécialisé dans la médecine gynécologique et pédiatrique.

Son établissement est resté ouvert pendant presque 40 ans, éliminant souvent les coûts pour les femmes qui travaillent et informant les nouvelles mères des soins appropriés pour les nourrissons.

En 1883, Madeleine Brès dirigea une revue médicale intitulée L’Hygiène de la femme et de l’ enfant, éduquant les femmes sur leur propre biologie, ainsi que sur la garde des enfants et le contrôle des maladies.

Elle a été une pionnière de la médecine française et continue d’être aujourd’hui un modèle pour tous ceux qui aspirent à une carrière en médecine.

 

madeleine-bres-lettre.jpg

 

Lettre de Madeleine Brès

https://www.le-livre.fr/

Madeleine passera sa carrière à se consacrer aux problèmes de santé des femmes et des jeunes enfants et sera notamment amenée à collaborer et à aider le personnel d'écoles maternelles et de crèches.

En 1883, elle dirigera le journal Hygiène de la femme et de l'enfant. 

Madeleine Brès meurt à Montrouge, le 30 novembre 1921, à l'âge de 79 ans. Elle mourra malheureusement dans l’oubli, la solitude et la pauvreté.

Une fin indigne de la grandeur de cette femme, devenue aujourd’hui référence. Plusieurs rues portent son nom :  dans le 13e arrondissement de Paris, à Lille, à Poitiers... Des écoles et établissements hospitaliers ont aussi été nommés d'après le nom de Madeleine Brès.

 

Activités:

 

Demander aux élèves:

  • Informer sur les premières femmes scientifiques, (18e et 19e siècles), françaises ou pas qui sont aujourd'hui référence.

 

  • Recherche sur le Prix Nobel données aux femmes scientiques (jusqu'au 21er siècle, année 2019)

 

  • Écrire des courts articles sur le droits des femmes aux études universitaires et faire publier au journal du collège/ lycée

 

La Professeure GSouto

 

26.11.2019

 

Licence Creative Commons

sources: 

Portraits de Femmes/ Sciences et Avenir/ BiuSanté